10 janvier 2013
Cégep de Saint-Hyacinthe
Inauguration du campus des Galeries
Par: Jean-Luc Lorry
Dans l'ordre habituel, Émilien Pelletier, député de Saint-Hyacinthe; René Vincelette, président du conseil d'administration du Cégep de Saint-Hyacinthe; Pierre Duchesne, ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche, de la Science et de la Technologie et Roger Sylvestre, directeur général du Cégep de Saint-Hyacinthe.

Dans l'ordre habituel, Émilien Pelletier, député de Saint-Hyacinthe; René Vincelette, président du conseil d'administration du Cégep de Saint-Hyacinthe; Pierre Duchesne, ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche, de la Science et de la Technologie et Roger Sylvestre, directeur général du Cégep de Saint-Hyacinthe.

Opérationnel depuis octobre, le nouveau campus du Cégep de Saint-Hyacinthe, dont les locaux sont situés au-dessus du cinéma des Galeries, vient d’être inauguré.

Pour résoudre un manque d’espace, le Cégep a conclu un bail d’une durée de cinq ans avec la direction des Galeries St-Hyacinthe.

Ce nouveau campus peut recevoir jusqu’à 255 personnes qui suivent des cours dans le cadre de la formation continue. Les locaux sont aussi utilisés par Synor, le Centre de formation et de services-conseils aux entreprises.« Les besoins de main-d’oeuvre qualifiée sont élevés au Québec et les cégeps, particulièrement celui de Saint-Hyacinthe, jouent un rôle essentiel pour y subvenir », a déclaré Pierre Duchesne, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche, de la Science et de la Technologie lors de l’inauguration de ce nouveau campus.D’une superficie de 2 000 mètres carrés, le campus Les Galeries comprend 10 salles de classe. Pour permettre cet agrandissement temporaire du Cégep de Saint-Hyacinthe, le ministère de l’Éducation a accordé un montant de 2,7 M$. Le loyer pour cinq ans s’élève à 1,9 M$, la transformation des locaux pour répondre aux besoins du Cégep à 789 000 $ et l’achat d’équipements à 275 000 $.Depuis les dernières années, la clientèle du Cégep de Saint-Hyacinthe augmente de manière accélérée. De 2 700 étudiants en 2007, on prévoit plus de 4 600 inscriptions à l’automne. Cette location d’espaces complémentaires aux locaux permanents de l’avenue Boullé oblige la direction du Cégep à étudier des possibilités d’agrandissement futur et son financement par Québec.« On va regarder un autre scénario [que celui des Galeries] pour faire face à l’accroissement de la clientèle », assure le ministre Duchesne.L’établissement collégial bonifiera encore son offre en proposant dès septembre deux nouveaux programmes : arts visuels et conseils en assurances et services financiers.

image