11 octobre 2012
Incendie suspect à l’ancien terminus
Par: Maxime Prévost Durand
Un feu de poubelles s'est propagé à l'immeuble de l'ancien terminus d'autobus de Saint-Hyacinthe, causant un deuxième incendie en moins d'un an dans cette bâtisse laissée à l'abandon depuis février.

Un feu de poubelles s'est propagé à l'immeuble de l'ancien terminus d'autobus de Saint-Hyacinthe, causant un deuxième incendie en moins d'un an dans cette bâtisse laissée à l'abandon depuis février.

Un incendie suspect a de nouveau endommagé l’immeuble abritant l’ancien terminus d’autobus de Saint-Hyacinthe le 4 octobre en matinée sur la rue Calixa-Lavallée, au centre-ville.

Publicité
Activer le son

Laissé à l’abandon après un premier incendie en février, l’immeuble qui servait de terminus d’autobus a une fois de plus fait courir les pompiers. Ceux-ci ont d’abord été appelés sur place pour un feu de poubelles vers 5 h, mais dès leur arrivée, les flammes s’étaient propagées à l’immeuble désaffecté.

Le travail des 18 pompiers dépêchés a été relativement simple puisque le bâtiment était déjà dans un mauvais état, avec des murs ouverts et le toit manquant à la structure. Ils n’ont mis qu’une vingtaine de minutes pour maîtriser le tout.« L’incendie a été beaucoup moins violent que celui de février », a témoigné Pascal Gatien chef de peloton appelé à intervenir sur les lieux.Le dossier a été transféré à la Sûreté du Québec puisque l’incendie est jugé suspect. « Le feu ne peut pas s’allumer tout seul dans une poubelle. Aucune allumette ou accélérant n’a été trouvé sur place », informe M. Gatien.Il est encore trop tôt, nous dit-on du côté de la SQ, pour établir un lien potentiel entre cet incendie suspect et l’autre survenu une semaine auparavant alors qu’un véhicule récréatif avait pris feu sur la rue Champlain. « Aucune piste pour l’instant ne nous mène à dire qu’il y a un lien entre les deux incidents », conclut Joyce Kemp, porte-parole de la Sûreté du Québec.

image