24 juillet 2014
Révision du Plan de gestion
Inventaire des matières résiduelles générées par les entreprises
Par: Le Courrier
Jade Guilbert, chargée de projet et Réjean Pion, directeur général de la Régie.

Jade Guilbert, chargée de projet et Réjean Pion, directeur général de la Régie.

On se souviendra que lors de la rencontre de leurs conseils d’administration respectifs, les MRC d’Acton et des Maskoutains ont toutes deux mandaté la Régie intermunicipale d’Acton et des Maskoutains pour procéder à la révision de leur Plan conjoint de gestion des matières résiduelles (PCGMR), tel que prévu par la loi.

publicité

La Régie, qui assure la gestion de l’ensemble des matières résiduelles de 23 des 25 municipalités de ces MRC, a développé une solide expertise dans le domaine et possède un grand nombre de données relatives aux matières résiduelles générées dans le secteur résidentiel qui seront essentielles pour mener à terme ce processus.

La révision permettra de faire le point sur les mesures qui ont été implantées depuis l’adoption du PCGMR actuel en vue de l’atteinte des objectifs qui y avaient été fixés et d’actualiser l’inventaire des matières résiduelles générées sur le territoire, tant par le milieu résidentiel que par les industries, commerces et institutions. À terme, des recommandations seront émises relativement aux interventions à effectuer pour bonifier l’offre de services et améliorer les performances régionales en vue de l’atteinte des objectifs gouvernementaux. Afin de réaliser ce mandat, la Régie a procédé à l’embauche de Jade Guilbert à titre de chargée de projet. Mme Guilbert, qui est originaire de Sainte-Hélène-de-Bagot, est bien connue dans la région, notamment pour avoir oeuvré à titre de gestionnaire en environnement et horticulture à l’Hôtel des Seigneurs pendant plus de dix ans et pour son intérêt à l’égard de la cause environnementale. En poste depuis la fin du mois d’avril et sous la supervision du directeur général de la Régie, elle a déjà amorcé le processus de révision et elle effectue actuellement la cueillette de données auprès des entreprises de la région, tant au chapitre des matières résiduelles générées qu’en ce qui concerne les intervenants impliqués dans le domaine du réemploi, du recyclage ou de la valorisation des matières. Comme l’a souligné le président de la Régie, Guy Bond, « La candidature de Mme Guilbert a rapidement fait l’unanimité au sein des membres du comité de sélection. Son expertise, sa connaissance de la région et de l’actuel Plan de gestion sont autant d’éléments qui ont milité en faveur de son embauche pour joindre l’équipe de la Régie en vue du mandat de révision du Plan ». Pour sa part, le directeur général de la Régie, Réjean Pion, a tenu à rappeler que « Grâce aux conclusions de l’actuel PCGMR, nos gestionnaires municipaux et les élus de nos municipalités membres ont été en mesure de prendre des décisions éclairées quant aux mesures à mettre en place afin d’améliorer nos performances régionales qui sont extrêmement enviables. La révision du PCGMR permettra de mieux cibler nos interventions futures afin d’améliorer davantage la qualité de notre gestion des matières résiduelles. En ce sens, il est indispensable que les gestionnaires d’entreprises qui seront contactés par Mme Guilbert acceptent de prendre quelques minutes de leur temps pour répondre au questionnaire qui permettra de mieux connaître la situation qui prévaut actuellement dans les entreprises situées sur le territoire des MRC d’Acton et des Maskoutains et je les remercie à l’avance de leur précieuse collaboration ».

image