26 avril 2012
Inventer la terre en chanson
Par: Le Courrier

Le choeur des Variétés canadiennes présentera son concert annuel le dimanche 29 avril au Centre des arts Juliette-Lassonde, dès 14 h. Sous le thème Inventer la terre, le spectacle affiche un programme musical populaire et francophone, tout en mettant en lumière les talents maskoutains.

Le choeur des Variétés canadiennes n’a jamais cessé d’innover pour faire parler de lui, même avec ses 67 années d’existence. Cette année, il compte sur le sentiment d’appartenance des Maskoutains envers leur région pour mettre en valeur la terre.

Avec la participation de la scénariste et chroniqueuse littéraire, Fabienne Cortes, des textes sur la Ville de Saint-Hyacinthe et ses richesses naturelles seront lus et interprétés lors du spectacle par un étudiant finissant en Interprétation théâtrale à l’École de théâtre du Cégep de Saint-Hyacinthe, David Strasbourg, qui sera d’ailleurs chargé de l’animation du concert.« Nous voulons créer des liens avec la population maskoutaine. Cela fait longtemps qu’elle nous encourage. Et nous voulons que ce concert devienne un rassemblement familial parce que c’est ce que nous sommes, une grande famille maskoutaine! Et c’est une histoire qui dure depuis maintenant 67 ans », explique Karina Gonçalves, choriste et membre du conseil d’administration du choeur des Variétés canadiennes. Sous la direction d’Hélène Martin, 17 choristes interprèteront 23 chansons issues exceptionnellement d’un répertoire entièrement francophone. De Félix Leclerc à Charles Aznavour, en passant par Mes Aïeux, les Charbonniers de l’Enfer, Claire Pelletier et Daniel Lavoie, une grande variété de chansons est au programme pour le concert.« Nous intégrons toujours des pièces francophones dans notre répertoire parce que nous sommes le choeur francophone le plus ancien en Amérique du Nord et nous défendons notre langue. Mais pour ce concert, nous avons décidé de puiser des pièces uniquement francophones », précise Martine Lupien, choriste et membre du conseil d’administration du choeur des Variétés canadiennes.Beaucoup de travail se cache derrière l’organisation de ce concert. Avec un spectacle par année, les choristes veulent atteindre la perfection. C’est la raison pour laquelle ils interprèteront les chansons sur scène sans cartable. « C’est très exigeant comme exercice parce que nous devons apprendre toutes les chansons par coeur. Depuis septembre que nous travaillons sur le concert. C’est beaucoup de travail », souligne Mme Gonçalves.Les billets sont en vente à la billetterie du Centre des arts Juliette-Lassonde. Un rabais est offert aux étudiants et l’accès est gratuit pour les moins de 12 ans.

image