5 avril 2012
Le budget fédéral
« Irresponsable »
Par: Le Courrier

Elle a beau chercher, la députée néo-démocrate de Saint-Hyacinthe-Bagot à la Chambre des Communes, Marie-Claude Morin, ne voit rien de très bon dans le premier budget déposé par Stephen Harper en tant que chef d’un gouvernement conservateur majoritaire.

publicité

« Je dirais que c’est un budget très irresponsable. Toutes ces compressions (5,24 milliards $ en trois ans) vont se faire sur le dos des familles et des provinces. C’est aussi la preuve que Stephen Harper n’est pas un homme de parole », a-t-elle commenté au lendemain du dépôt du budget Flaherty.

Elle a rappelé qu’en campagne électorale, M. Harper avait promis de ne pas toucher au programme de la Sécurité de la vieillesse alors qu’il s’y attaque aujourd’hui, portant à 67 ans à compter de 2029 l’âge de la retraite en vertu du régime fédéral. « C’est une très mauvaise nouvelle pour nous tous », estime-t-elle.Elle considère aussi que le gouvernement fédéral, en imposant une nouvelle formule de calcul des transferts en matière de santé, ouvre toute grande la porte au développement d’un système de santé à deux vitesses. « Les provinces seront privées de 31 milliards $ à moyen terme », affirme-t-elle. Parmi les autres mesures qu’elle dénonce, il y a l’élimination de 12 000 emplois dans la fonction publique d’ici 2015, une décision qui selon elle se traduira inévitablement par une baisse de la qualité des services aux citoyens. La réduction du budget alloué à la Société Radio-Canada – 115 millions $ en moins – est une autre décision qui l’indispose particulièrement. « Pour moi, diminuer le budget de Radio-Canada de 10 %, c’est tout à fait inacceptable. Radio-Canada, c’est une richesse pour tout le pays : on ne peut pas s’attaquer à ça », plaide la députée Morin.Elle note qu’il n’y a pas d’argent nouveau d’injecté dans les programmes sociaux et trouve que les efforts du gouvernement fédéral dans la lutte à la pauvreté et à l’itinérance restent nettement insuffisants. « On estime qu’il y a entre 150 000 et 300 000 itinérants au Canada et que 1,5 million de familles ont besoin d’un logement convenable parce qu’elles vivent dans des taudis ou des appartements trop chers », souligne celle qui détient le dossier du logement social au sein de l’Opposition officielle.Marie-Claude Morin ne voit pas non plus d’un bon oeil la réduction budgétaire de 309,7 millions $ sur trois ans qui touchera Agriculture et Agroalimentaire Canada. « C’est très mauvais, si on veut conserver notre souveraineté alimentaire et notre système de gestion de l’offre », estime-t-elle. Enfin, elle trouve dommage que le gouvernement Harper n’y aille pas d’un effort additionnel dans le renouvellement des infrastructures. « C’est le statu quo, même si les besoins sont là. Pour le remplacement du pont Champlain, on a encore juste un engagement verbal du ministre Denis Lebel. Il n’y a pas de montant d’annoncé dans le budget », signale-t-elle.

image