20 avril 2017
Le Retour de l’humour
« J’ai atteint le sommet de ce que je voulais faire »
Par: Olivier Dénommée
« J’ai atteint le sommet de ce que je voulais faire »

« J’ai atteint le sommet de ce que je voulais faire »

Guillaume Pineault s’adresse à des publics différents en bar et en salle, mais remarque une nouvelle réalité en humour. « Avec l’animation, j’ai pris beaucoup d’aisance avec le “crowd work” : le public veut participer, être impliqué dans le spectacle. » Photo François Larivière | Le Courrier ©

Guillaume Pineault s’adresse à des publics différents en bar et en salle, mais remarque une nouvelle réalité en humour. « Avec l’animation, j’ai pris beaucoup d’aisance avec le “crowd work” : le public veut participer, être impliqué dans le spectacle. » Photo François Larivière | Le Courrier ©

L’humoriste maskoutain Guillaume Pineault n’est pas à plaindre : il joue partout au Québec en première partie de Phil Roy en plus de lancer son spectacle en solo de 90 minutes et d’en préparer un autre pour le prochain Zoofest cet été, a été collaborateur à l’émission Alt à Vrak et collaborera aussi à OD en direct cet automne.

Ajoutons à cela sa collaboration lors de la diffusion prochaine de l’illumination du pont Jacques-Cartier de Montréal le 17 mai avec Marina Bastarache et ses six années à la barre du Retour de l’humour au Zaricot de Saint-Hyacinthe, et le portrait est plutôt complet. Après six ans à revenir tous les mois à Saint-Hyacinthe, il espère passer le flambeau.

« J’aimerais que la soirée se poursuive et Le Zaricot est ouvert à garder la collaboration. Matthieu Pepper (l’actuel coanimateur de la soirée mensuelle) n’est pas sûr de vouloir reprendre la soirée, comme il a peur qu’elle meurt, mais je sais qu’il y a plein d’humoristes de la relève qui ont envie de s’occuper d’une soirée d’humour comme celle-là », explique Guillaume Pineault, qui sent que même si Le Retour de l’humour disparaissait, quelqu’un d’autre reprendrait tôt ou tard le même concept parce qu’il fonctionnait. « C’est comme un tout-inclus quand un humoriste vient ici », assure-t-il, fier du succès de son projet. Selon lui, il a été à son apogée en février. « Quand j’ai été chercher Louis-José Houde (qui était l’invité surprise de la soirée du 28 février, où le Zaricot était plein à craquer), j’ai été au sommet de ce que je voulais faire avec Le Retour », admet l’humoriste, qui s’est dit fier de l’évolution de la soirée au fil des ans.

La fin approche, puisqu’il ne reste que trois soirées avant que Guillaume ne tire sa révérence. « C’est sûr que je veux nommer tout le monde qui est venu en six ans lors de la finale et je vais inviter mes meilleurs chums pour finir ça en beauté. Je vais voir s’il est disponible, mais c’est sûr que je voudrais avoir Sam Breton pour ma dernière soirée. »

En solo

Le jeudi 4 mai, Guillaume Pineault retournera au Zaricot, mais cette fois en solo : il présentera son spectacle de 90 minutes, avec en première partie Arnaud Soly, spécialisé dans « l’anecdotique absurde ». Ceux qui suivent fidèlement Guillaume Pineault depuis ses débuts reconnaîtront plusieurs gags dans le spectacle, admet le Maskoutain. Il croit quand même qu’il arrivera à surprendre les habitués avec du matériel plus rodé que ce qu’il présentait lors du Retour de l’humour. « Même si tu es venu à toutes mes soirées, il y aura une bonne demi-heure que tu n’auras jamais entendue de ta vie », estime-t-il, ajoutant que même les numéros connus ont été retravaillés des dizaines de fois. « Ici c’est chez moi, alors je vais m’amuser plus que partout ailleurs », conclut-il au sujet de son spectacle du 4 mai, annoncé à 20 h.

Quant au Retour de l’humour, il ne reste que trois dates, dont la prochaine est prévue le 25 avril. Au moment de l’entrevue, trois invités étaient déjà confirmés : « Arnaud Soly, Rosalie Vaillancourt et Pascal Cameron. » À défaut d’avoir pu faire venir François Bellefeuille comme il l’espérait initialement, Guillaume Pineault pense inviter un autre humoriste de la relève. Peut-être JC Surette, qui était présent à la toute première représentation du Retour de l’humour il y a six ans. Le spectacle du mardi 25 avril doit commencer à 20 h.

image