11 mai 2017
Jani Barré et son one-woman-chaise
Par: Olivier Dénommée
Jani Barré ne souhaite pas faire un choix entre les conférences et l’humour, comme elle adore concilier les deux. « Je suis à louer », résume-t-elle en riant. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Jani Barré ne souhaite pas faire un choix entre les conférences et l’humour, comme elle adore concilier les deux. « Je suis à louer », résume-t-elle en riant. Photo François Larivière | Le Courrier ©

La Maskoutaine Jani Barré est connue depuis des années comme conférencière, et depuis un an comme auteure. Vous ne le saviez peut-être pas, mais elle est aussi humoriste depuis trois ans, rodant un spectacle complet qui s’est enfin concrétisé : elle présentera le 13 mai son spectacle Tout simplement pas Barré!au Centre culturel Humania.

Publicité
Activer le son

Ceux qui connaissent bien Jani Barré savent qu’elle vit sa vie à plein régime et que quand elle veut atteindre quelque chose, elle fait tout pour y arriver. « Depuis trois ans, je roule du matériel, je participe à des soirées open mic et j’ai présenté une trentaine de spectacles en rodage », énumère la Maskoutaine, qui a eu droit à un sacré coup de main en passant à l’émission de Denis Lévesque en avril 2016.

Cette raconteuse, qui se compare à Jean-Marc Parent et à Lise Dion, change aisément de chapeau entre ses différentes facettes. « Il y a Jani Barré, il y a Jani Barré la conférencière et il y a Jani Barré l’humoriste. Quoiqu’au début, je voyais une plus grosse différence entre la conférencière et l’humoriste… au fond, dans les deux cas, j’inspire autant », admet-elle. Il est vrai que même quand elle n’est pas en mode « conférence », il est impressionnant de voir à quel point tout lui semble accessible.

One-woman-chaise

Jani Barré a la chance de vivre la vie comme personne d’autre ne peut la vivre : cela lui donne un sacré avantage quand vient le temps de raconter des anecdotes qui semblent improbables pour la plupart des gens. « J’ai tellement vécu de choses que je n’ai pas besoin d’inventer. En humour, ça aide de se créer un personnage, mais moi je n’en ai pas besoin : je suis déjà un personnage! »

Jani Barré aime dire que ce qu’elle offre n’est pas un one-woman-show, mais bien un one-woman-chaise, en référence à sa chaise roulante. Elle a tout fait elle-même, de l’écriture au booking, mais n’oublie pas l’aide que lui a donné Nelson Archambault à ses débuts en humour. « Il m’a beaucoup coaché au début », se souvient-elle.

Saint-Hyacinthe aura droit à la seconde représentation de Tout simplement pas Barré!, la première ayant eu lieu à Gatineau. « Ça a tellement bien été que la salle m’a rappelée pour une autre date en septembre », se réjouit la Maskoutaine qui a bien hâte de faire rire ses concitoyens le 13 mai. 

En plus de son spectacle régulier de 60 minutes, elle laissera la place en première partie à un autre humoriste de la relève, Raphaël Grenier. À l’animation, c’est nulle autre que l’humoriste Geneviève Côté qui s’est offerte pour le spectacle maskoutain.

Le spectacle est prévu le samedi 13 mai dès 20 h, au Centre culturel Humania. Il est possible de se procurer des billets en prévente à la boutique Etcetera du centre-ville au coût de 15 $, ou à la porte pour 20 $.

image