30 juin 2011
Échangé au Lightning de Tampa Bay
« Je veux tirer profit de cette deuxième chance »
Par: Maxime Desroches
Après sept saisons dans l'organisation des Islanders de New York, Bruno Gervais est désormais un membre du Lightning de Tampa Bay.

Après sept saisons dans l'organisation des Islanders de New York, Bruno Gervais est désormais un membre du Lightning de Tampa Bay.

La filière québécoise du Lightning de Tampa Bay s’est agrandie lors de la séance de repêchage de la LNH, samedi, lorsqu’il a mis la main sur le défenseur maskoutain Bruno Gervais en retour de considérations futures.

Publicité
Activer le son

L’arrière de 26 ans quitte ainsi l’organisation des Islanders de New York, qui avait fait de lui son choix de 6e ronde en 2003, après y avoir passé les sept dernières saisons. Lors d’un entretien avec LE COURRIER, la nouvelle acquisition de Steve Yzerman a parlé d’une grande opportunité qui s’offre à lui de relancer sa carrière sous de nouveaux cieux.

« Je suis très content de cet échange. J’aurai l’occasion de travailler et d’apprendre sous les ordres d’un groupe d’entraîneurs qui croit en mes capacités », a souligné le défenseur de 6 pieds 1 pouce.À quelques heures de l’ouverture du marché des joueurs autonomes, le Lightning n’a pas tardé à concrétiser son intérêt pour Gervais, lundi, en lui faisant signer un nouveau contrat d’une saison, une entente à un volet qui rapportera 550 000 $ au Maskoutain. Il aurait été admissible au statut d’agent libre sans compensation dès le 1er juillet.

Un environnement familier

Gervais ne sera pas trop dépaysé lors du prochain camp d’entraînement du Lightning. Non seulement a-t-il évolué pendant quelques saisons à Long Island sous les ordres de l’entraîneur des défenseurs Daniel Lacroix, désormais adjoint à Tampa, mais il se greffe aussi à une formation qui compte dans ses rangs Vincent Lecavalier, Martin Saint-Louis, Simon Gagné, Marc-André Bergeron et Cédrick Desjardins, en plus d’être dirigée par Guy Boucher.

« C’est un changement qui devrait s’avérer bénéfique pour moi et dont j’espère retirer le plus possible. C’est aussi un gros plus de pouvoir m’aligner avec une organisation qui aspire aux grands honneurs », a-t-il noté, en référence aux saisons de misère qu’ont connu les Islanders depuis ses débuts dans le circuit Bettman.De passage à Saint-Hyacinthe pour l’Omnium de golf Gervais-Talbot, le défenseur droitier compte suivre un programme d’entraînement rigoureux afin de faire oublier sa saison 2010-2011, qui fut parsemée de hauts et de bas.« Je n’ai pas eu la saison souhaitée avec les Islanders. C’est pourquoi j’entrevois cette deuxième chance avec beaucoup d’optimisme. Il n’en tient qu’à moi de saisir cette opportunité. »

image