14 mars 2013
Construction Bugère
Jean Dumas se retire du milieu des affaires
Par: Jean-Luc Lorry
À la fin du mois de mars, Jean Dumas quittera Construction Bugère, une entreprise qu'il a dirigée pendant 20 ans.

À la fin du mois de mars, Jean Dumas quittera Construction Bugère, une entreprise qu'il a dirigée pendant 20 ans.

Après 20 années à la barre de Constuction Bugère, Jean Dumas se retire du milieu des affaires et quittera l’entreprise maskoutaine à la fin du mois.

Publicité
Activer le son

« Le milieu de la construction est exigeant et je souhaite prendre ma retraite pour me reposer », explique M. Dumas pour motiver sa décision.

L’homme d’affaires a vendu fin octobre ses parts à ses quatre associés dont Alain Manseau et Marc Belzile qui deviennent les nouveaux patrons de Construction Bugère. Ces derniers mois, Jean Dumas a assuré la transition à la direction de l’entreprise spécialisée dans la construction commerciale, industrielle et institutionnelle. « Je suis fier d’avoir participé au développement économique de Saint-Hyacinthe », mentionne M. Dumas.Celui-ci énumère parmi les principaux faits d’armes de l’entreprise, la conception et la construction du Centre BMO, le magasin Loblaws et trois motels industriels dans la Cité de la biotechnologie. Construction Bugère fut également impliquée dans l’agrandissement de l’Hôpital Honoré-Mercier.Détenteur d’une formation technique en architecture, Jean Dumas a travaillé 15 ans au sein de cabinets d’architectes avant de rejoindre Construction Bugère et d’y occuper les fonctions de vice-président et de directeur général.

Milieu de la construction

Dans un contexte où le milieu de la construction au Québec se retrouve dans la mire de la Commission Charbonneau, Jean Dumas regrette que les entrepreneurs visés ternissent l’image du métier.

« Je trouve le milieu de la construction très sain dans la région. Il existe un respect entre les différents entrepreneurs », considère l’ex-dirigeant. Construction Bugère (pour bureau de gérance) a été créée en 1978 par les architectes Michel Côté et André Duclos.

image