25 janvier 2018
Honoris Causa - Salon de l’agriculture
Jean Fontaine veille à la nutrition animale depuis plus de 35 ans
Par: Véronique Lemonde
Jean Fontaine veille à la nutrition animale depuis plus de 35 ans

Jean Fontaine veille à la nutrition animale depuis plus de 35 ans

Jean Fontaine, président de Jefo, est ici entroué d’André Cécyre, président du Salon de l’agriculture, de son épouse, Cristel Bonin, et de Ghislain Gervais, président d’honneur du Gala Cérès et président de La Coop Fédérée. Photo : Patrick Roger Photographe

Jean Fontaine, président de Jefo, est ici entroué d’André Cécyre, président du Salon de l’agriculture, de son épouse, Cristel Bonin, et de Ghislain Gervais, président d’honneur du Gala Cérès et président de La Coop Fédérée. Photo : Patrick Roger Photographe

L’année 2017 a été une année de succès et de récoltes fertiles pour l’entreprise Jefo et pour son président et fondateur, Jean Fontaine. Entreprise de l’année de la Chambre de commerce de la grande région de Saint-Hyacinthe (Grand Prix Constellation), Jefo fêtait également ses 35 ans d’existence, en plus de toujours faire partie du palmarès des 50 entreprises les mieux gérées au Canada. 

publicité

L’ouverture de son campus, un projet de plus de 15 M$, attire et inspire déjà de nombreux chercheurs en nutrition animale. L’année 2018, quant à elle, a débuté avec le Gala Cérès, le 17 janvier, événement du Salon de l’agriculture où Jean Fontaine a été honoré pour sa contribution hors du commun au secteur de l’agroalimentaire.
« Se faire reconnaître par ses pairs est toujours très agréable, mais à mes yeux, je n’ai rien fait d’incroyable. J’ai fait ce que chacun aurait pu faire », lance Jean Fontaine qui, jeune agronome en 1982, a pressenti une opportunité qui pourrait bénéficier aux producteurs agricoles en débutant la distribution d’additifs pour l’alimentation des grands animaux (porc, volailles, ruminants, chevaux…).
Puis, l’entreprise a développé ses propres gammes de produits et une expertise indéniable. Jefo fait maintenant partie des ligues majeures de l’industrie des additifs destinés à la nutrition animale. « Personne ne croyait dans mon projet à mes débuts, mais je me suis toujours dit “pourquoi pas?” et ça a marché. Aujourd’hui, Jefo rend la nutrition animale encore plus précise. Nous venons d’obtenir un nouveau brevet en décembre en nutrition intestinale et nous sommes présents dans 58 pays à travers le monde », lance M. Fontaine avec son enthousiasme contagieux.
Curiosité scientifique appliquée
À plusieurs reprises en entrevue, Jean Fontaine parle de « curiosité scientifique appliquée », une expression qui reflète bien le désir d’amélioration constante que Jefo investit dans ses produits. Une curiosité qui amène cet infatigable entrepreneur à toujours en faire plus.
« Notre centre de recherche en alimentation animale est ici, à Saint-Hyacinthe, sur place. Si nous avons une idée et que nous voulons la tester, nous avons donc nos propres fermes de recherche. Pareil pour l’entreposage et l’approvisionnement, nous avons nos propres entrepôts (300 000 pi2 de surface) et notre centre de transbordement. Avec notre récente approbation pour 100 wagons (voir texte page 20), nous nous battons de plus en plus sur les mêmes bases que les Américains. Nous pouvons offrir les mêmes produits spécialisés et ingrédients qu’eux, aux mêmes prix. Nous sommes donc très compétitifs côté approvisionnement », explique ce dernier.
2018 sur les chapeaux de roues!
La pénétration de Jefo dans plusieurs marchés étrangers est en nette croissance, entre autres, en Chine, en Thaïlande ou en Colombie. « La plupart des minéraux viennent de Chine. Une fois importés ici, nous sommes fiers d’y mettre la touche Jefo en fabriquant des solutions en nutrition animale que nous exportons ensuite. Les entreprises qui ont fait affaire avec nous depuis 35 ans ont économisé beaucoup. De plus, nous avons constamment amélioré les normes en matière d’additifs en nutrition animale et nous continuons encore. »
Pour l’heure, l’année 2018 s’annonce tout aussi chargée pour Jefo et Jean Fontaine. Avec ses salles de cours modulables au premier niveau de son tout nouveau bâtiment, le groupe Jefo compte accueillir bons nombre de délégations étrangères intéressées par la nutrition animale, mais également, intéressées à puiser à même la belle et longue expérience et le savoir-faire de Jefo.
« Sans mon équipe, je ne peux pas faire tout ça. C’est pourquoi mes gens travaillent dans des conditions dans lesquelles je travaillerais moi-même. Le travail d’équipe et la satisfaction des employés sont primordiaux chez Jefo », conclut Jean Fontaine.

image