5 septembre 2019
Jefo achète encore des terrains
Par: Jean-Luc Lorry

Le bras immobilier de l’entreprise maskoutaine Jefo a fait l’acquisition de plusieurs propriétés situées au coin de la rue Martineau et de l’avenue Pion. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Les projets de développement ne manquent pas chez Jefo, une entreprise maskoutaine spécialisée dans la fabrication et la commercialisation d’additifs alimentaires non médicamenteux destinés principalement aux animaux de ferme (volaille, porc et vaches laitières).

publicité

Après avoir acquis en décembre 2018 la bâtisse et le terrain de la bâtisse d’Emballages Maska, le bras immobilier de Jefo a mis la main dernièrement sur plusieurs lots dans le secteur du parc industriel Théo-Phénix.

En juillet, LE COURRIER a constaté que Jefo Immobilier Canada a conclu des contrats de vente sur cinq lots, appartenant pour certains à des membres de la famille Gauthier, pour un montant totalisant plus de 3,2 M$.

En incluant l’acquisition des installations des Carrières Saint-Dominique voisines d’Emballage Maska, Jefo est maintenant propriétaire d’un important terrain rectangulaire situé au coin de la rue Martineau et de l’avenue Pion.

« Nous avons un important projet à cet endroit qui sera dévoilé dans les prochains mois », indique sur le sujet Steve Dillaire, directeur général de Jefo Logistique.

Ces acquisitions stratégiques offrent un accès supplémentaire à la voie ferrée qui est largement utilisée par Transbordement St-Hyacinthe, une division de Jefo Logistique. « Nous disposons actuellement d’une capacité de stationnement pour 225 wagons », précise M. Dillaire.

Future usine de 30 M$

En janvier, LE COURRIER révélait le projet de construction d’une seconde usine pour Jefo qui commandera des investissements de l’ordre de 30 M$.

Ce second centre de production qui sera érigé dans le parc Théo-Phénix permettra la microencapsulation d’ingrédients actifs naturels destinés à l’alimentation animale.

« Nous avons un objectif ambitieux d’atteindre 1 milliard de $ en revenus d’ici 2025, alors ce projet est nécessaire pour soutenir la croissance de l’entreprise. En plus d’augmenter notre capacité de production, la nouvelle usine nous permettra de réduire les risques de produire sur un seul site », avait indiqué sur ce dossier Jean-François Fontaine, vice-président de Jefo.

La construction de cette usine débutera dès cet automne.

image