3 juin 2021
Tournoi ITF en fauteuil roulant à Saint-Hyacinthe
Jeu, set… pandémie
Par: Maxime Prévost Durand

Un premier tournoi ITF de tennis en fauteuil roulant devait se tenir en juin à Saint-Hyacinthe, mais tout a été annulé en raison de la pandémie. Photo Tennis Canada

La première édition du tournoi international de tennis en fauteuil roulant qui devait se tenir à Saint-Hyacinthe, du 10 au 13 juin, au Complexe de tennis Services financiers Guy Duhaime, n’aura finalement pas lieu.

Publicité
Activer le son

Même si la situation s’est grandement améliorée au Québec dans les dernières semaines, la pandémie continue de donner des maux de tête aux organisateurs d’événements, si bien que Tennis Canada a préféré annuler tous les tournois extérieurs en fauteuil roulant prévus en sol canadien cette année, a fait savoir au COURRIER la directrice du tournoi maskoutain, Marie Davies.

Bien que déçue de la tournure des événements, Marie Davies garde tout de même espoir de pouvoir tenir le tournoi l’an prochain si les différents partenaires impliqués, dont la Ville de Saint-Hyacinthe, Tennis Canada, Parasports Québec et la Fédération internationale de tennis (ITF), sont toujours d’accord pour aller de l’avant.

Avec ce tournoi de niveau ITF3, Saint-Hyacinthe serait devenue l’hôte de la toute première compétition de tennis en fauteuil roulant de calibre international à être disputée sur terre battue en Amérique du Nord. Il s’agissait également du seul tournoi international de tennis prévu en sol québécois pour les athlètes en fauteuil roulant.

Près de 70 joueurs y étaient attendus et une bourse totale de 19 000 $ était en jeu. Des volets féminins et masculins, autant en simple qu’en double, devaient être proposés, en plus d’un volet junior masculin et d’une catégorie « quad » pour les joueurs qui démontrent une importante perte de fonction d’au moins un des membres.

image