27 décembre 2012
Championnat du monde senior de futnet
Joé Lachambre chauffe les meilleurs
Par: Maxime Prévost Durand
Joé Lachambre a su donner une fière opposition aux meilleurs joueurs de futnet de niveau senior lors du plus récent Championnat du monde de futnet.

Joé Lachambre a su donner une fière opposition aux meilleurs joueurs de futnet de niveau senior lors du plus récent Championnat du monde de futnet.

Fort de son expérience au Championnat du monde U21 de futnet un mois plus tôt, Joé Lachambre est retourné en République Tchèque début décembre afin de participer cette fois au Championnat du monde senior de futnet en simple, en double et à trois. Les résultats ont été étonnants, notamment en simple où il a pris le 7e rang.

Publicité
Activer le son

Le moment était grand pour le jeune homme de Saint-Denis-sur-Richelieu alors qu’il s’est mesuré aux meilleurs du sport sur la planète, certains pratiquant même le futnet de manière professionnelle depuis des années.

« J’étais un peu nerveux parce que lorsque j’étais au championnat junior, on m’a dit que les coups étaient beaucoup plus forts chez les seniors. Mais j’ai pris mon bagage junior, j’ai travaillé sur certains points à améliorer. J’avais confiance en moi, je ne m’attendais pas à manger des claques », raconte Joé Lachambre dans un entretien avec LE COURRIER.Le futnet se joue un peu à la manière du tennis, c’est-à-dire en manches. Le premier joueur à remporter deux manches de 11 points gagne. Dès son premier match en simple, il a affronté celui qui allait éventuellement mettre la main sur la médaille d’or, le Slovaque Milan Izol. Joé lui a donné du fil à retordre, plus que son adversaire ne l’aurait cru. À la première manche, il a chauffé le Slovaque 6-7. « Dans sa tête, le match était acquis dès le départ. J’ai vu dans son visage qu’il se posait des questions et ses entraîneurs l’ont rappelé à l’ordre. Il a eu peur je crois. » Joé s’est finalement incliné 7-11 et 2-11. « De le chauffer lors du premier match, ça m’a donné confiance pour le reste de la compétition. »Le Dionysien s’est même payé un set et une fière opposition face au champion de 2004, Marek Tomcisak. La partie a été serrée et s’est finalement terminée 9-11, 11-8 et 6-11. Joé s’est finalement rendu jusqu’en quart de finale de la compétition en simple regroupant 20 athlètes.En double, avec son collègue Olivier Roy, ils ont terminé au 10e rang sur 20 équipes. Le même résultat a pu être observé à trois, avec Yannick Rome-Gosselin s’ajoutant à la paire. « Je suis très fier de ce qu’on a accompli », a affirmé Joé, l’un des plus jeunes joueurs au Championnat du monde senior de futnet.

« Des portes s’ouvrent »

À la mi-novembre, Joé avait participé à une compétition de beach soccer regroupant certains des meilleurs clubs au monde du côté du Brésil. Il endossait l’uniforme du Ajax d’Amsterdam pour l’occasion.

L’entraîneur de la formation hollandaise a d’ailleurs aimé le travail de Joé Lachambre, tout comme le club de Botafogo, qui lui a même lancé une invitation immédiate pour un essai avec son équipe U20.« Le timing n’a pas été le meilleur. Je veux développer davantage mon cardio et peaufiner ma technique avant de faire des essais. Je ne veux pas juste me présenter à des essais, je veux impressionner et ultimement obtenir un contrat », a soutenu le principal intéressé.

image