15 juin 2017
10e anniversaire de la restauration de l’orgue
John Paul Farahat à la cathédrale
Par: Olivier Dénommée

Depuis 1879, les orgues Casavant Frères sont synonyme de qualité et attisent l’intérêt de certains des plus grands lieux de culte et de concert en Amérique du Nord. L’opus 8, terminé en 1895, demeure selon plusieurs un des plus beaux instruments jamais construits par le facteur d’orgues maskoutain, au point d’attirer John Paul Farahat, organiste principal à la Saint Basil’s Catholic Parish de Toronto, pour un concert soulignant les 10 ans de la dernière restauration de l’orgue de la cathédrale de Saint-Hyacinthe.

Publicité
Activer le son

Complètement restauré entre 2006 et 2007 au coût de 450 000 $, l’orgue de la cathédrale n’a été que peu utilisé en concert depuis son inauguration en 2007 par Philippe Bélanger. 

Organiste de concert de renommée internationale, John Paul Farahat, jouant lui-même sur l’opus 800 de Casavant Frères dans son église, a accepté l’invitation maskoutaine. Il fera résonner la cathédrale ce vendredi 16 juin, dès 19 h 30. Sa performance sera visible sur écran géant au bénéfice du public qui sera présent, moyennant une contribution volontaire.

Montréal accueillera du 1er au 7 juillet son premier Festival d’orgue, mettant en vedette le talent des organistes comme des facteurs : plusieurs des orgues mis de l’avant sont signés Casavant Frères, dont celui de la Maison symphonique de la Place des Arts et de la basilique Notre-Dame. L’opus 8 de la cathédrale Saint-Hyacinthe y est aussi sollicité le temps d’un concert de Rachel Laurin le 7 juillet, peu après la visite des ateliers de Casavant et Létourneau à Saint-Hyacinthe. Ceci nous rappelle que si Montréal est la « ville aux cent clochers », c’est vraiment Saint-Hyacinthe qui est la « ville des orgues ».

image