16 avril 2015
Jour de la Terre : grand ménage du printemps maskoutain
Par: Jennifer Blanchette
À l’arrière : Alexandre Lahaie, responsable des communications pour la députée de Saint-Hyacinthe, Jacques Tétreault, président du CCCPEM, Jeannot Caron, membre du CCCPEM et Claude Corbeil, maire de Saint-Hyacinthe. À l’avant : Denise Gingras, coordonnatrice des activités du Jour de la Terre Saint-Hyacinthe, Alexandra Gibeault, responsable de l’opération nettoyage et Céline Lussier-Cadieux, présidente du Boisé des Douze. Photo François Larivière | Le Courrier ©

À l’arrière : Alexandre Lahaie, responsable des communications pour la députée de Saint-Hyacinthe, Jacques Tétreault, président du CCCPEM, Jeannot Caron, membre du CCCPEM et Claude Corbeil, maire de Saint-Hyacinthe. À l’avant : Denise Gingras, coordonnatrice des activités du Jour de la Terre Saint-Hyacinthe, Alexandra Gibeault, responsable de l’opération nettoyage et Céline Lussier-Cadieux, présidente du Boisé des Douze. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Pour assurer la pérennité de l’environnement à Saint-Hyacinthe,

publicité

Ayant pour thème « Des gestes pour la Yamaska », le Jour de la Terre 2015, organisé pour une sixième année par le Comité de citoyens et citoyennes pour la Protection de l’Environnement Maskoutain (CCCPEM), propose à la population des activités environnementales réparties les 21 et 22 avril.

« Le but de l’exercice n’est pas seulement de présenter les activités, car de nombreux jeunes y participent déjà. Nous voulons surtout que l’ensemble des citoyens se joigne à eux », a indiqué en conférence de presse la coordonnatrice des activités du Jour de la Terre pour le CCCPEM, Denise Gingras.

Ainsi, le 21 avril, les élèves de la Polyvalente Hyacinthe-Delorme effectueront une course à relais de 60 km à travers la MRC.

Le lendemain, les étudiants de l’École secondaire Saint-Joseph et du Collège Saint-Maurice procèderont à une marche de 5 kilomètres au départ du Boisé des Douze pour les premiers et à une course à relais entre le parc Les Salines et l’usine de filtration pour les seconds.

Parallèlement à ces activités physiques, les Maskoutains pourront s’impliquer dans l’opération nettoyage du centre-ville en compagnie des équipes étudiantes durant l’avant-midi du 22 avril.

En après-midi, un grand rassemblement intergénérationnel aura lieu au parc Casimir-Dessaulles. Animation, kiosques d’informations et musique agrémenteront cette activité visant à clore ces deux jours dédiés à l’assainissement de la rivière Yamaska. En cas de pluie, l’activité aura lieu aux Loisirs Christ-Roi.

« Le Jour de la Terre ne cesse de prendre de l’ampleur à Saint-Hyacinthe, car il y a une belle réponse. Nous considérons que l’environnement prend de plus en plus d’espace dans la société et qu’il faut s’en occuper. Nous sommes dans une ère de conscientisation », s’est réjoui le président du CCCPEM, Jacques Tétreault.

La Ville de Saint-Hyacinthe, partenaire du CCCPEM pour le Jour de la Terre, a d’ailleurs décroché le prix Distinction Jacques-Gaudreau pour son projet de biométhanisation, a souligné le maire Claude Corbeil.

image