4 octobre 2018
Journée de la rivière 2018
Par: Rémi Léonard
Les jeunes du camp de jour des loisirs La Providence en compagnie de représentants municipaux et des partenaires de la Journée de la rivière 2018. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Les jeunes du camp de jour des loisirs La Providence en compagnie de représentants municipaux et des partenaires de la Journée de la rivière 2018. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

À sa deuxième édition, la Journée de la rivière organisée par la Ville de Saint-Hyacinthe a pris la forme de plusieurs journées de plantations dans le secteur de la Métairie.

publicité

Au lieu d’une activité grand public comme l’an dernier, la municipalité mise cette fois sur ses partenaires et ses employés pour démontrer leur attachement à la Yamaska en passant directement à l’action.

Les plantations se divisent en effet en quatre volets : communautaire, corporatif, scolaire et municipal. Les jeunes du camp de jour des loisirs La Providence ont pris de l’avance cet été en procédant à la première des activités de plantation. En septembre, ce fut au tour des travailleurs de l’usine Liberté, des élèves de la polyvalente Hyacinthe-Delorme et des employés municipaux d’emboîter le pas.

Toutes les plantations se concentrent sur les rives du ruisseau Mercier, un affluent de la Yamaska qui coule à travers la Métairie. À terme, 1 800 arbres et arbustes auront été plantés cet automne selon le principe des bandes riveraines, ce qui permettra de mieux filtrer l’eau contre la pollution, de réduire l’érosion et d’enrichir la faune et la flore du secteur. La rivière Yamaska passe « au cœur de notre ville et c’est notre devoir de la protéger », a rappelé le maire Claude Corbeil à l’occasion de la première plantation. 

image