28 mars 2013
Joyeuses Pâques!
Par: Le Courrier
Publicité
Activer le son

Notre nouveau pape n’est pas là depuis longtemps, mais déjà il a été capable de nous faire découvrir qu’il est possible de vivre l’Église autrement. La profonde crise des dernières années a servi de tremplin pour surprendre le monde.

En quelques jours, le pape François a su impressionner la planète avec des gestes simples, mais combien significatifs. Son nom est déjà tout un programme qui rappelle les paroles du Christ demandant à Saint François d’Assise de réparer son Église qui tombait en ruines. Nous savons que le mot Pâque signifie passage. Nous souhaitons Joyeuses Pâques parce qu’ils sont très nombreux les passages vécus dans la longue histoire de la foi, depuis la sortie d’Égypte et la victoire de Jésus Christ crucifié sur le péché, le mal et la mort. Nous avons souvent de la difficulté à croire en la résurrection aujourd’hui; pourquoi? Il me semble qu’il faut en chercher la cause dans le fait qu’il nous est déjà difficile d’imaginer que nous pouvons vivre autrement, qu’une vie nouvelle est possible. Nous venons de vivre le pèlerinage du Carême qui nous a conduits dans les différentes régions de notre diocèse. Ma surprise, cette année, a été d’y voir participer des jeunes parents avec leurs enfants de 8, 10, 12, 14 ans. J’y voyais apparaître une Église de pèlerins, une Église qui vit autrement. C’est pour moi un signe de la résurrection. La situation même de nos édifices, de nos églises, de nos institutions nous conduit aussi à des détachements, des conversions, des résurrections. Quand je vois des locaux vides dans un centre-ville ou dans un centre commercial, je pense souvent que ces lieux pourraient devenir de nouveaux endroits de rayonnement de la foi. Oui, nous avons plusieurs motifs de souhaiter « Joyeuses Pâques » cette année. Le Christ est vivant et nous en avons la preuve en observant bien des signes de résurrection autour de nous. Joyeuses Pâques!

+ François Lapierre p.m.é. Évêque de Saint-Hyacinthe

image