13 décembre 2012
Défi mondial des moins de 17 ans
Julien Bahl avec Équipe Québec
Par: Maxime Prévost Durand
Julien Bahl dans l'uniforme des Gaulois du Collège Antoine-Girouard en 2011.

Julien Bahl dans l'uniforme des Gaulois du Collège Antoine-Girouard en 2011.

L’ancien Gaulois du Collège Antoine-Girouard et actuel défenseur de l’Armada de Blainville-Boisbriand, Julien Bahl, aura l’opportunité de représenter l’élite québécoise lors du prochain Défi mondial des moins de 17 ans qui se déroulera du côté de Drummondville et Victoriaville.

Publicité
Activer le son

Il avait participé cet été au camp de sélection de l’Équipe Québec, où plus de 40 joueurs tentaient de se tailler une place dans la formation finale. Il a finalement eu la confirmation de sa sélection sur le site web de Hockey Canada.

« Je l’ai appris sur Internet, affirme le Sorelois d’origine dans un entretien avec LE COURRIER. Je suis vraiment content, c’était un objectif pour moi. Je vais jouer contre les meilleurs joueurs au monde de mon âge. »Julien Bahl ne sait pas encore quel rôle il aura à jouer durant cette compétition. « Je n’ai pas parlé avec les entraîneurs depuis que j’ai appris que je faisais partie de l’Équipe Québec. » L’ancien du Canadien de Montréal, Donald Audette, assurera le poste d’entraîneur-chef de la formation.C’est durant le camp de préparation qu’il aura une meilleure idée de son utilisation et de son partenaire sur la paire défensive. « Le camp commence le 22 décembre. J’ai vraiment hâte, mais je ne veux pas y penser tout de suite. Je me concentre sur ma saison et je continue mon travail. »On peut dire sans se tromper que les choses déboulent rapidement pour lui. L’an dernier, il était encore avec les Gaulois du Collège Antoine-Girouard. En début d’année, l’Armada de Blainville-Boisbriand a fait de Julien Bahl son premier choix au repêchage. Avec en tête de rester une saison de plus avec les Gaulois, le principal intéressé s’est finalement tourné vers l’équipe de hockey junior majeur pour la présente saison.« Tout va vite dans le hockey. Il n’y a pas si longtemps, je jouais encore midget AAA. Tu te dis que des opportunités comme ça, il en passe juste une fois. Il ne faut pas rater le bateau! »Il assume pleinement son choix, même si tout cela n’était pas prévu. « J’ai fait le bon choix [en venant avec l’Armada]. C’est vraiment trippant, j’adore le personnel d’entraîneurs et l’équipe. L’organisation m’a pris en charge. Au début, il y a eu une adaptation à faire, mais depuis un mois je dirais, je joue très bien », souligne le jeune hockeyeur.Cette expérience dans la LHJMQ lui a peut-être même permis de se retrouver avec l’Équipe Québec pour le Défi mondial des moins de 17 ans. Seulement quatre des 22 joueurs sélectionnés proviennent de la Ligue de hockey midget AAA. « Il y a de très bons joueurs midget AAA. Je ne me considère pas trois coches plus haut que le midget même si je joue junior majeur. Mais l’expérience junior majeur, où le calibre de jeu est plus élevé, compte sûrement à la fin. »Puisque la compétition se déroule à Drummondville et Victoriaville, Julien Bahl pourra compter tant sur l’appui de sa famille et des Sorelois que sur les encouragements de ses anciens coéquipiers des Gaulois et amis du Collège Antoine-Girouard de Saint-Hyacinthe pour cette expérience sur la scène mondiale.Dix équipes seront en compétition au Défi mondial des moins de 17 ans, du 29 décembre au 4 janvier. Outre l’Équipe Québec, les équipes Atlantique, Pacifique, Ouest et Ontario représenteront le Canada. S’ajoutent à cela la Finlande, la Russie, la Slovaquie, la Suède et les États-Unis.La ronde préliminaire comptera quatre parties. Les deux dernières parties d’Équipe Québec, contre la Slovaquie et l’Ontario, seront disputées le 1er et le 2 janvier au Centre Marcel-Dionne de Drummondville.

image