28 août 2014
Championnat nord-américain des athlètes de force
Kevin Brown se mesurera à l’élite du continent
Par: Maxime Prévost Durand
Kevin Brown a terminé au 5e rang au Championnat canadien d’athlètes de force. Photo Dominique Jacques

Kevin Brown a terminé au 5e rang au Championnat canadien d’athlètes de force. Photo Dominique Jacques

Le Maskoutain Kevin Brown vivra sa plus grande expérience de compétition ce week-end en participant au Championnat nord-américain d’athlètes de force (hommes forts) à Gatineau. Sa cinquième position au championnat canadien lui a permis de se qualifier.

L’élite du continent nord-américain sera du rendez-vous, dont le double champion du monde, Brian Shaw. Il s’agira d’une première participation pour Brown. « C’était mon objectif au début de la saison », avoue l’homme fort, qui pèse plus de 300 lb.

L’athlète de 27 ans n’en est qu’à sa troisième année de compétition, mais déjà il s’impose parmi les meilleurs au Québec et même au Canada. En 2013, il a remporté la Coupe Québec. Cette saison, il n’a pas réussi à défendre son titre, terminant 2e, mais s’est repris de belle façon au championnat provincial en raflant les grands honneurs.

Dernièrement, Kevin a participé au championnat canadien où il a terminé au 5e rang. Après la première journée de compétition, il trônait au haut du classement des athlètes, mais une sortie plus difficile lors de la deuxième journée lui a valu une légère dégringolade au pointage. Néanmoins, il s’assurait avec sa 5e place de participer à un premier Championnat nord-américain d’athlètes de force.

Douze athlètes canadiens et sixAméricains se feront la lutte dans neuf épreuves différentes. « Je vise un top 5 », lance Brown avec ambition. S’il souhaite atteindre cet objectif, il devra notamment exceller au lever du billot et aux pierres d’Atlas, ses deux épreuves fétiches. « Je les gagne toujours! »

Devenir homme fort

Comment devient-on un homme fort, capable de rivaliser avec les plus forts de tous les hommes? Bien que l’entraînement soit un élément clé du succès, un talent naturel est de mise pour bien performer.

Pour Kevin, tout s’est enclenché lorsqu’il a assisté à une démonstration d’hommes forts à Acton Vale. Après la démonstration, il s’est permis d’essayer les pierres d’Atlas, avec lesquelles il a eu immédiatement une certaine facilité. Le Valois Mike Saunders, un homme fort réputé, a tout de suite vu son potentiel et lui a fait remarquer. À partir de ce moment, Brown a commencé à s’entraîner plus sérieusement et à participer à ses premières compétitions. Tout s’est fait de la façon la plus naturelle qu’il soit.

Être un homme fort comporte toutefois son lot de risques. « Éviter les blessures est tout un défi en soi, soutient le Maskoutain. On pousse toujours la machine à fond. » Contrairement à la croyance populaire, les blessures au dos ne sont pas celles qui affectent le plus ces athlètes, estime-t-il. « Les blessures qu’on voit le plus souvent sont au genou et au biceps. » Heureusement, Brown n’a pas été ennuyé par des blessures jusqu’à maintenant dans sa carrière d’homme fort.

Le Championnat nord-américain d’athlètes de force devrait mettre en terme à la saison 2014 de compétitions pour le Maskoutain. Les compétitions seront tenues du 30 août au 1er septembre dans le cadre du Festival des montgolfières de Gatineau.

image