13 octobre 2011
Dumoulin change ses couleurs
La bannière Centre Hi-Fi se dédouble à Saint-Hyacinthe
Par: Le Courrier
Le magasin Dumoulin de Saint-Hyacinthe vient de passer sous la bannière Centre Hi-Fi Groupe Sélect.

Le magasin Dumoulin de Saint-Hyacinthe vient de passer sous la bannière Centre Hi-Fi Groupe Sélect.

Les consommateurs friands de nouveauté dans le domaine des produits électroniques auront plus que jamais l’embarras du choix : une deuxième bannière Centre Hi-Fi vient d’apparaître dans le paysage commercial de Saint-Hyacinthe.

C’est plus précisément une enseigne « Centre Hi-Fi Groupe Sélect » qui sera dévoilée aujourd’hui même à l’ancien magasin Dumoulin, du 2487 avenue Sainte-Anne, commerce qui demeurera toutefois la propriété de M.S. Audio.

Il fait partie des 35 magasins Dumoulin qui perdront leur nom en raison de l’acquisition, par Centre Hi-Fi, de la marque de commerce Dumoulin. Ces 35 magasins franchisés « Centre Hi-Fi Groupe Sélect » s’ajouteront aux 30 magasins corporatifs que le détaillant Centre Hi-Fi exploitait déjà au Québec et dans l’est du Canada, dont celui de Saint-Hyacinthe. Ces magasins continueront de fonctionner sous l’appellation Centre Hi-Fi, souvent tout près de magasins Centre Hi-Fi Groupe Sélect tenus par des propriétaires franchisés. « Est-ce que nous entrerons en compétition? Nous l’étions déjà, en compétition. Deux magasins sous la même bannière, ce n’est pas rare dans une ville. Le plus important pour nous, c’est que nous doublons notre pouvoir d’achat. C’est un nouveau départ », a indiqué René Chicoine, président de M.S. Audio.La perspective d’avoir à proximité un autre commerce portant l’appellation Centre Hi-Fi ne semble pas trop inquiéter Philippe Fortier, le gérant du Centre Hi-Fi sis au 3330, boul. Laframboise. « Ça ne changera pas grand-chose, je pense. Ça peut juste nous faire plus de publicité. Le nom Centre Hi-Fi est associé à nous », a-t-il commenté, précisant que les centres Hi-Fi de Granby, Drummondville, Saint-Jean-sur-Richelieu et Joliette allaient se retrouver dans la même situation que la sienne.M. Fortier se propose tout de même de s’asseoir avec son compétiteur, René Chicoine, pour convenir avec lui d’un modus vivendi. « On ne voudrait pas que ça devienne une guerre de prix entre deux magasins portant la même bannière », a-t-il conclu.

image