10 octobre 2019
Services bancaires
La Banque Nationale quitte Saint-Pie
Par: Benoit Lapierre

À compter du 29 novembre, seul le guichet automatique demeurera en fonction à la succursale de la Banque Nationale de la rue Notre-Dame, à Saint-Pie. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Les clients de la Banque Nationale (BN) qui fréquentent la succursale de Saint-Pie devront se tourner vers un autre point de service, car celui du 224, rue Notre-Dame fermera ses portes à la fin novembre, a appris LE COURRIER. Seul le guichet automatique y demeurera accessible par la suite, jusqu’à ce que la BN trouve preneur pour son immeuble.

Publicité
Activer le son

Cette décision de la BN a été annoncée il y a quelque temps au maire de Saint-Pie, Mario St-Pierre, et du coup, il en a perdu sa bonne humeur. « C’est toujours la même chose, c’est toujours une question d’argent, les restructurations. Ils ont pris le temps de venir m’expliquer ça, on s’est parlé face à face et je leur ai dit ma façon de penser. C’est toujours la même rengaine et c’est toujours les petites municipalités qui paient pour ça. Non, ce n’est pas une bonne nouvelle pour Saint-Pie et les clients de la Banque Nationale. C’est un autre service de proximité qu’on perd, mais ça, ce n’est pas grave. Pour retrouver les mêmes services avec les mêmes personnes, les gens devront se déplacer vers la grande ville, mais les gaz à effet de serre, ça non plus, ce n’est pas grave », pestait le maire St-Pierre lorsque joint par LE COURRIER.

Du côté de la BN, Julie Raîche, vice-présidente régionale, Montérégie-Est, a expliqué qu’il s’agissait d’une fusion de services avec Saint-Hyacinthe, laquelle prendra effet le 29 novembre. Les quatre employées de la BN de Saint-Pie seront alors intégrées aux équipes des succursales de Saint-Hyacinthe, celle des Galeries et celle du 1955, rue des Cascades. Mme Raîche a indiqué que plusieurs clients de Saint-Pie avaient exprimé leur préférence pour la BN du centre-ville, où des travaux de réaménagement de plus d’un million de dollars ont été réalisés en septembre 2017. « Ils vont y vivre une nouvelle expérience client. Nous sommes rendus à l’ère où les clients sont pris en charge dès leur arrivée à la Banque. Nous avons aussi plusieurs conseillers qui se rendent directement chez les gens et dans les entreprises », a ajouté Mme Raîche.

Avec le départ prochain de la Banque Nationale, Desjardins deviendra la seule institution financière présente à Saint-Pie avec un véritable centre de services, celui du 65, avenue Saint-François. Desjardins l’a d’ailleurs souligné, non sans fierté, dans son dernier bulletin à ses membres de la région de Saint-Hyacinthe.

Le maire Saint-Pierre avait d’ailleurs suggéré à la blague aux gens de la BN de contacter Desjardins s’ils cherchaient un bon endroit pour reloger leur guichet automatique de la rue Notre-Dame… « Heureusement qu’on a encore Desjardins. Mais ils sont mieux de rester à Saint-Pie : je les ai à l’œil! », a-t-il laissé tomber.

La Banque Nationale était présente à Saint-Pie depuis plus de 100 ans. « La Banque Nationale (de Québec, créée en 1859) a ouvert une sous-agence à Saint-Pie en 1910 et relevait d’une succursale de la banque du même nom à Saint-Hyacinthe. La Banque d’Hochelaga a aussi ouvert une succursale à Saint-Pie en 1913. La sous-agence et la succursale auraient fusionné en 1924 pour devenir une succursale de la Banque Canadienne Nationale (BCN). Celle-ci a rejoint le réseau de la Banque Nationale actuelle lors de la fusion de la BCN avec la Banque Provinciale du Canada en 1979 », a indiqué Jean-François Cadieux, directeur principal Affaires publiques et Responsabilité sociale d’entreprise à la BN, au terme de quelques recherches.

image