8 novembre 2012
Ford Taurus Ecoboost
La bête apprivoisée
Par: Marc Bouchard

Je ne sais trop quoi penser de la Taurus de Ford. Elle est grande, grosse et forte. Elle a une allure toute personnelle, et pas nécessairement des plus sportives, et a une silhouette plutôt anonyme. Malgré tout, elle impose une sorte de respect, une aura de prestige.

publicité

900au2s-ford_taurus

Étrange sensation donc que ce mélange étonnant de perceptions. Mais une fois assis au volant, on a vraiment l’impression de se retrouver dans une grande voiture, quasi indestructible. Ajoutez à cela la consommation relativement modeste de la version Ecoboost, et vous voilà au volant d’une voiture qui vous réserve des tonnes de surprises.

Un look lourd

Je l’avoue, j’aime bien le style de la Ford Taurus. On l’a légèrement remaniée, bien entendu, mais rien de bien majeur. La voiture continue de donner une impression de forte présence, de lourdeur presque dans sa prestance quand on la regarde.

Le long nez, la grille imposante qui s’avance, et les blocs optiques qui s’inscrivent dans les arêtes latérales viennent lui donner une forte présence. La partie arrière est, avouons-le, moins réussie, mais elle s’en sort quand même honorablement malgré un très proéminent coffre arrière. À bord, dans l’habitacle, les yeux sont immédiatement attirés par le tableau de bord lumineux et bien pensé. Les cadrans sont clairs et lisibles sans équivoque, alors que la console centrale, qui abrite le système de divertissement et le célèbre (!) système My Ford Touch et le système de navigation, est aérée, mais tout de même imposante dans sa dimension. Un bon mot pour le dégagement intérieur de la Taurus. Je n’ai trouvé personne qui se sentait à l’étroit dans cette voiture aux fortes dimensions. Les cinq passagers y prennent place avec une grande aisance, et il est hors de question de se laisser déranger qui par la ligne de toit, qui par les sièges avant. En fait, l’habitacle est tellement spacieux qu’à quatre occupants, on se sent presque seul…

Technologie de pointe

Pour le millésime 2013, la grande berline peut recevoir un moteur 4 cylindres à double turbo, l’Ecoboost. Ce moteur de 2.0 L offre une puissance de 237 ch et plus de 250 lb-pi de couple. Selon les ingénieurs du constructeur, cette technologie appliquée pour plusieurs modèles permet d’obtenir une économie d’essence sur route améliorée de plus de 20 %.

Ainsi expliqué, la notion peut vous sembler abstraite, mais elle est pourtant fort simple : on a ajouté à un petit moteur 4 cylindres un turbo de petite dimension. Le résultat est une puissance accrue, pas si lointaine de la puissance du V6 du moins en sensation (il a quand même 60 chevaux de moins), mais avec une économie d’essence nettement en progression. Et parce que je l’ai mise à l’épreuve une semaine durant, je peux vous confirmer la faiblesse de l’appétit de la Taurus, tenant compte de sa taille bien entendu. En matière de comportement routier, la Taurus est assez neutre. Elle permet des randonnées confortables, mais n’a rien de réellement dynamique dans sa déclinaison Ecoboost (sachez cependant qu’une version SHO pour Super High output vous permettra de faire vibrer votre dentier du haut de ses 365 chevaux). Tous les groupes motopropulseurs sont complétés par une boîte automatique à 6 rapports. La Taurus offre aussi l’avantage d’être proposée moyennant supplément avec le rouage intégral. Voilà un avantage intéressant dans cette catégorie. Et signalons que les suspensions jouent bien leur rôle, la direction aussi, mais sans excès. Bref, outre sa faible consommation, la Taurus fait tout avec aisance, mais rien avec éclat. Un peu à l’image de sa silhouette. Idéale pour ceux qui recherchent le parfait équilibre entre l’espace et le confort, à un tarif totalement abordable.

Forces :

– Espace intérieur – Moteur Ecoboost – Accessoires abondants

Faiblesses :

– Look un peu anodin – Direction peu communicative – Grandes dimensions

Fiche technique

Moteur : 2,0 litres avec turbocompresseur Puissance : 240 ch à 5500 tr/min Couple : 270 lb-pi à 1 675 tr/ min Transmission : automatique 6 vitesses Rouage : intégral ou traction avant Consommation combinée observée : 8,1 l aux 100 km Prix : à partir de 28 949 $

image