20 août 2015
Football
La bonne étoile de Samuel Du Sablon
Par: Maxime Prévost Durand
Samuel Du Sablon a participé cet été à la Coupe Spalding. Photo Jean-Francois Massé

Samuel Du Sablon a participé cet été à la Coupe Spalding. Photo Jean-Francois Massé

Alors que Luc Brodeur-Jourdain s’illustre année après année avec les Alouettes de Montréal, s’établissant comme l’un des meilleurs à la position de centre au sein de la Ligue canadienne de football, voilà qu’un autre Maskoutain fait parler de lui à cette position. À 14 ans, Samuel Du Sablon a participé au cours de l’été à la Coupe Spalding (anciennement le Challenge Wilson), un tournoi réunissant les meilleurs espoirs de l’Est du Canada.

Publicité
Activer le son

Sélectionné en juin pour faire partie de l’équipe d’étoiles de la ligue Montréal-Métro, Samuel a ainsi pu se mesurer aux meilleurs talents de son âge durant toute une semaine au début juillet.

« C’était plaisant comme expérience. On s’est rendu jusqu’en finale. À chaque victoire, on était de plus en plus confiants », a-t-il commenté lors d’une rencontre avec LE COURRIER.

Huit équipes, deux provenant de ligues civiles et six des rangs scolaires, se sont affrontées durant cette semaine. En finale, les étoiles de la ligue Montréal-Métro ont affronté les Élites de Québec. « On perdait 14 à 0 à la mi-temps, puis on a remonté à 14-14 en deuxième demie, avant de perdre en prolongation », se souvient Samuel.

Gravir les échelons

L’athlète de Saint-Hyacinthe a touché pour la première fois à un ballon de football il y a à peine trois ans. Il a joint les rangs des Pirates du Richelieu, l’équipe civile de Beloeil.

« Dès que j’ai sauté sur le terrain et que j’ai touché au ballon, j’ai aimé ça. C’est un sport que j’aime parce que c’est un sport de contact et j’ai la shape pour jouer au football. »

Après seulement deux saisons dans les rangs AA, Samuel a intégré l’équipe pee-wee AAA des Pirates à la position de centre. « Lorsque j’ai commencé à jouer avec les Pirates, à cause de ma grandeur et de ma grosseur, ils m’ont fait jouer sur la ligne offensive. Plus tard, ils ont pris 3-4 joueurs, dont moi, et ils nous ont appris comment remettre des ballons. C’est comme ça que je suis arrivé au centre. »

Il y a trouvé une aisance naturelle à cette position et a même été nommé capitaine de la ligne offensive de son équipe la saison dernière. « C’est un rôle un peu effacé, parce que ce n’est pas celui qui va aller marquer un touché, mais qui est très important », souligne son père, Stéphane Du Sablon.

Champion dans l’âme

En plus du football, Samuel pratique aussi le hockey, ce qui occasionne un horaire des plus chargés à l’automne. « Il m’arrive d’avoir une partie de football le matin et une autre de hockey l’après-midi le même jour durant la fin de semaine », raconte-t-il.

L’an dernier, il a remporté le championnat provincial autant au football qu’au hockey. Avec les Pirates, il a remporté le Ballon d’argent, remis à l’équipe championne au terme des séries éliminatoires. Quelques mois plus tôt, il avait mis la main sur le titre de champion interrégional avec les Maskas pee-wee B après une saison de rêve.

Avec le Drakkar

La prochaine saison marquera un certain changement pour Samuel. Après trois campagnes avec les Pirates du Richelieu dans le réseau civil, il passera au Drakkar de la Polyvalente Hyacinthe-Delorme dans le circuit scolaire, avec qui il évoluera dans la catégorie cadet division 2b.

« C’est un jeune avec beaucoup de leadership, a constaté Yan Genest, coordonnateur du programme de football du Drakkar, lors du camp printanier. C’est un passionné, un joueur intelligent et il aide les plus jeunes à avancer. Il arrive à un bon moment. Sa venue va nous aider à rebâtir la ligne offensive chez les cadets parce que plusieurs joueurs ont gradué chez les juvéniles. »

Le Drakkar lancera sa saison le 5 septembre à Sorel-Tracy en rendant visite à l’école Fernand-Lefebvre.

image