7 juin 2018
entre les lignes
La bonne idée de Simon
Par: Le Courrier

La palme de la meilleure idée de la semaine, voire du mois, revient sans contredit à Simon Cusson, l’infatigable directeur de la SDC centre-ville. Son idée? Il propose tout simplement de déplacer au jeudi les traditionnels Beaux mardis de Casimir. 

Qu’est-ce que ça changerait, sinon le mal de place, dites-vous? Cela aurait pour effet de dynamiser le centre-ville, les commerces, les restaurants et les bars du secteur avant et après les spectacles gratuits en plein air au parc Casimir-Dessaulles. Cela pourrait également attirer une nouvelle clientèle à cette activité et l’inciter à prolonger sa soirée. On s’entend que notre centre-ville est bien morose le mardi soir et que l’affluence de quelques centaines de spectateurs n’a absolument aucun impact pour une majorité de commerçants qui ferment leurs portes bien avant les prestations musicales. M. Cusson affirme qu’il y a bien des années qu’il essaie sans succès de vendre cette idée aux élus.

Sauf que le conseil municipal actuel serait un peu plus ouvert à l’idée. Espérons-le, car il n’y aurait rien de mal à tester l’idée l’an prochain, surtout que l’affluence de l’an dernier n’a pas été à la hauteur des attentes, malgré des efforts au niveau de la programmation. 

J’ai personnellement ma petite idée sur la chose. Certains diront que je prêche pour ma paroisse, mais depuis quelques années, on ne peut pas dire que la Ville se fend en quatre pour faire la promotion des Beaux mardis dans les journaux locaux. Au lieu de tenter d’attirer des gens de la Rive-Sud ou des abonnés Facebook à ces concerts gratuits, elle devrait d’abord s’assurer de rejoindre son public cible, c’est-à-dire les résidents de Saint-Hyacinthe et région, non?

Pour revenir à la proposition de Simon, le seul côté négatif au déplacement du mardi au jeudi pourrait être au niveau des cachets commandés par les artistes. Réserver un artiste un jeudi soir coûte plus cher qu’un mardi, dit-on. Mais au nombre d’artistes qui cherchent à mettre du beurre sur leurs toasts, il doit bien y avoir moyen de moyenner. Ce n’est sûrement pas l’artiste local et l’Orchestre philharmonique de Saint-Hyacinthe en ouverture des Beaux mardis qui vont défoncer le budget l’an prochain.

image