24 novembre 2011
Chaise musicale à Douville
La Caisse déménage
Par: Le Courrier
L'édifice de la Caisse Desjardins à Douville aura bientôt une seconde vie grâce à la Coopérative funéraire de Saint-Hyacinthe.

L'édifice de la Caisse Desjardins à Douville aura bientôt une seconde vie grâce à la Coopérative funéraire de Saint-Hyacinthe.

La Coopérative funéraire de Saint-Hyacinthe vient de se porter acquéreur du centre de services Douville de la Caisse Desjardins, annonçant du même coup un jeu de chaise musicale sur le boulevard Laurier.

Tel que rapporté dans LE COURRIER du 23 juin, la Caisse Desjardins déménagera son centre de services Douville à deux pas de son emplacement actuel, dans des locaux vacants adjacents à la Pharmacie Jean Coutu. Le déménagement est prévu pour mars 2012.

La vente de l’immeuble qu’elle occupait jusqu’ici s’inscrit dans un plan de rationalisation amorcé en 2010. L’édifice était beaucoup plus grand que l’espace réel occupé par le centre de services depuis le déménagement de plusieurs employés au centre de services Les Salines.Après une étude des besoins, le conseil d’administration de la Caisse Desjardins de Saint-Hyacinthe avait pris la décision de vendre l’immeuble du 5325, boulevard Laurier et de louer un site de plus petites dimensions. « C’est l’option qui était la plus intéressante financièrement puisqu’elle permettait une réduction de nos coûts d’opération, explique le directeur général de la Caisse Desjardins de Saint-Hyacinthe, Jean-René Pelletier, par voie de communiqué.Le nouvel emplacement était aussi idéal pour éviter que la clientèle n’ait à se déplacer trop loin de son lieu de transactions habituel, précise aussi la direction.Dans le cadre du même plan stratégique, la Caisse avait aussi retiré six guichets automatiques sur son territoire, dont un au centre de services Douville. Toutefois, devant l’achalandage, le guichet retiré sera finalement de retour en décembre avant d’être déménagé avec les deux autres appareils en mars.

La Coopérative prend du galon

Pour la Coopérative funéraire de Saint-Hyacinthe, l’achat d’un nouvel immeuble s’inscrit plutôt comme une décision stratégique dans un contexte de croissance, le vieillissement de la population entraînant une augmentation des activités dans les salons funéraires.

En se dotant de locaux plus vastes, la Coopérative sera en mesure d’offrir une gamme de services plus intéressante, se positionnant ainsi pour le futur. « Il nous arrivait souvent de perdre des funérailles de plus grande ampleur faute d’espace. Les gens venaient nous voir, mais nous disaient que nos installations étaient trop petites », souligne le directeur Yves Richard.Déjà, la Coopérative prévoit aménager une chapelle et une salle de réception dans ses nouvelles installations. Le déménagement de la Coopérative est prévu à la fin de l’année 2012, après des travaux de rénovation.

image