7 mars 2013
Fondation du Cégep de Saint-Hyacinthe
La campagne se poursuit… sans directeur général
Par: Le Courrier
Le poste de Jean-Marie Pelletier à titre de directeur général de la Fondation du Cégep de Saint-Hyacinthe a été aboli.

Le poste de Jean-Marie Pelletier à titre de directeur général de la Fondation du Cégep de Saint-Hyacinthe a été aboli.

La Fondation du Cégep de Saint-Hyacinthe, qui s’est donné comme objectif de récolter 2,3 M$ d’ici 2016, poursuivra sa collecte de fonds sans direction générale.

Publicité
Activer le son

Son conseil d’administration en a décidé ainsi il y a quelques semaines, abolissant le poste qu’occupait depuis 2011 Jean-Marie Pelletier.

La création d’un poste de direction générale était une première pour la Fondation en 2011. Elle avait été rendue nécessaire à l’approche de la campagne majeure que les administrateurs souhaitaient mettre en place. « Nous avions besoin de quelqu’un pour jeter les bases et former un comité de bénévoles, surtout des gens d’affaires, qui iraient à leur tour solliciter les donateurs grâce à leurs contacts », a expliqué Dave Dion, le président du conseil d’administration. « Puisque le cabinet de campagne est maintenant formé et que notre fondation veut rediriger le plus d’argent possible aux étudiants, le conseil d’administration a choisi d’abolir le poste », a poursuivi M. Dion, expliquant que le salaire en moins à payer serait autant d’argent dont pourraient profiter de futurs boursiers. M. Dion a toutefois affirmé que la campagne se poursuivait comme prévu et que les sommes amassées étaient satisfaisantes. Une annonce publique devrait bientôt permettre de connaître le montant encaissé jusqu’ici ainsi que la quinzaine de bénévoles qui forment le comité de campagne. Notons que la Fondation du Cégep de Saint-Hyacinthe a mandaté dès 2011 la firme Épisode, spécialisée dans les campagnes majeures de collectes de fonds. Pour sa part, Jean-Marie Pelletier n’a pas souhaité commenter davantage cette coupure de poste, sauf pour exprimer tout le bonheur que lui apportait ce travail. « J’ai été surpris de cette annonce. Il semblait y avoir encore beaucoup de travail devant moi. Je quittais pour les Fêtes avec une impression que tout tombait en place et que l’on s’en tirait bien malgré une année rendue difficile par le conflit étudiant et la situation économique en général », a-t-il sobrement expliqué. M. Pelletier a confirmé qu’il avait mis à profit ses propres relations avec le milieu des affaires de la région en vue de dénicher les premiers grands donateurs qui allaient former le comité de campagne. Il souhaite maintenant prendre quelques semaines de recul pour analyser la situation et faire le plein d’énergie. « Je suis sorti de ma retraite pour faire ce travail que j’aimais beaucoup. Parfois, la vie force certains changements et il faut savoir s’asseoir et prendre le temps de regarder ce qui se présente à nous », a-t-il conclu sagement. En appui aux grandes orientations du Cégep, la Fondation exerce une mission complémentaire qui consiste à soutenir financièrement les étudiants et leurs projets de réussite. Sa grande campagne 2012-2016 vise à récolter 2,3 M$ qui permettront de mettre en place ou de bonifier des programmes de bourses et de soutien aux étudiants en plus de contribuer à des projets de développement institutionnel et collectif.

image