9 mai 2019
La carte Accès-loisirs bientôt à 20 $
Par: Rémi Léonard

Le coût d’une carte Accès-loisirs sera littéralement décuplé pour un adulte, passant de 2 $ à 20 $. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Les citoyens de la grande région de Saint-Hyacinthe ne pourront plus se procurer leur carte Accès-loisirs avec une simple pièce de monnaie. D’un symbolique 2 $, le tarif régulier pour se la procurer pour une période de quatre ans passera prochainement à 20 $.

publicité

Les tarifs réduits pour les aînés (65 ans et plus) et les familles (un ou deux adultes et tous les enfants en bas de 18 ans) sont également ajustés en conséquence (voir tableau).

Les frais exigés jusqu’à maintenant, à 2 $ la carte ou un maximum de 8 $ pour une famille, ne permettaient plus de couvrir les coûts d’impression et les frais administratifs, a justifié le maire Claude Corbeil. « On subventionnait les cartes », a-t-il affirmé pour expliquer la hausse.

Autre nouveauté, il sera désormais possible d’acheter la carte Accès-loisirs pour une période de deux ans seulement, au lieu de quatre, pour la moitié du prix. Ces nouvelles modalités entreront en vigueur le 1er juillet 2019. D’ici là, il est encore possible de se procurer la carte pour 2 $ ou de la renouveler dans les 30 jours précédant la date d’expiration, indique le communiqué émis par la Ville.

Tarif non-résident dissuasif

Rappelons que les résidents des 16 autres municipalités de la MRC des Maskoutains peuvent profiter des services de loisirs de la Ville de Saint-Hyacinthe au même tarif que les citoyens de la ville-centre, en vertu de l’entente intermunicipale négociée entre les parties en 2017. Elle implique évidemment que les municipalités partenaires versent un certain montant à la Ville de Saint-Hyacinthe pour financer ces services.

Pour ce qui est des non-résidents de la MRC, les frais exigés bondissent également, passant de 60 $ à 190 $, un coût annuel dans leur cas. L’objectif ici est de dissuader les municipalités voisines de se retirer de l’entente intermunicipale, a expliqué le directeur général de la Ville de Saint-Hyacinthe, Louis Bilodeau. À 60 $ la carte, il aurait pu devenir plus économique pour des petites municipalités de cesser leur participation à l’entente et de simplement rembourser une partie des frais directement à leurs citoyens, a présenté le DG.

La carte Accès-loisirs est requise pour emprunter des documents dans les bibliothèques municipales, profiter des tarifs résidents au Centre aquatique Desjardins et s’inscrire à toute activité organisée par les corporations de loisirs de quartier, la Corporation aquatique maskoutaine ou les organismes sportifs, culturels et communautaires reconnus sur le territoire de la Ville Saint-Hyacinthe.

La carte est émise à la Corporation aquatique maskoutaine, à la Bibliothèque T.-A.-St-Germain et à la Bibliothèque Sainte-Rosalie. Les paiements par carte de crédit et par Interac seront acceptés à partir du 1er juin en plus de l’argent comptant.

image