30 mai 2013
La Cité attire une nouvelle société pharmaceutique
Par: Le Courrier
En construction, le Centre de développement pharmaceutique aura bientôt un nouveau voisin avec l'arrivée de Zenith Lab.

En construction, le Centre de développement pharmaceutique aura bientôt un nouveau voisin avec l'arrivée de Zenith Lab.

La Cité de la biotechnologie agroalimentaire, vétérinaire et agroenvironnementale de Saint-Hyacinthe poursuit son développement dans le secteur pharmaceutique en accueillant dans ses murs Zenith Lab. Cette nouvelle entreprise se spécialisera dans la fabrication de produits naturels et pharmaceutiques.

Publicité
Activer le son

Zenith Lab deviendra locataire d’un nouveau bâtiment d’une superficie de 26 000 pieds carrés situé rue José-Maria-Rosell, en face du futur Centre de développement pharmaceutique (CDC).

La Cité de la biotechnologie investira plus de 4,6 M$ dans la construction du siège social de Zenith Lab et son propriétaire prévoit y injecter 3,5 M$ en équipements de production. À l’instar du CDC, la direction de la Cité et celle du futur locataire procèdent par appel d’offres sur invitation en vue de constituer un consortium composé d’une firme d’architecture, d’un bureau d’ingénieurs et d’un entrepreneur général.Le fondateur de Zenith Lab, Roger St-Laurent, dirige depuis 15 ans Les laboratoires du Saint-Laurent, une entreprise qui fabrique des produits naturels et homéopathiques à La Pocatière. L’entreprise y loue un motel industriel appartenant au Centre de développement bioalimentaire du Québec (CDBQ).« Nous allons fabriquer des suppléments alimentaires et développer des produits pharmaceutiques pour des compagnies génériques », précise M. St-Laurent qui oeuvre dans le secteur pharmaceutique depuis 47 ans. « Dans six mois, Zenith Lab devrait être opérationnelle et d’ici un an, nos opérations seront transférées de La Pocatière à Saint-Hyacinthe », ajoute cet entrepreneur qui a toujours travaillé à son compte.

CLD dans l’ignorance

Ce projet de déménagement n’était pas encore venu aux oreilles du directeur général du CLD Kamouraska.

« Vous m’intriguez avec ce projet de déménagement. Nous allons vérifier cette information de notre côté. Je sais que M. St-Laurent est en pourparlers pour vendre son entreprise à une relève à l’interne », indique Sylvain Thiboutot, directeur général du CLD Kamouraska. Les Laboratoires du Saint-Laurent emploieraient actuellement 15 personnes. La direction estime qu’une trentaine d’employés seront nécessaires à la bonne marche de Zenith Lab. « Nous déménageons à Saint-Hyacinthe en raison de la proximité de la main-d’oeuvre spécialisée, inexistante dans le bas du fleuve. De plus, nous occupons un vieux bâtiment à La Pocatière qui ne pourrait jamais rencontrer les normes permettant la fabrication de produits pharmaceutiques », explique Roger St-Laurent.

Biopterre

Biopterre, un centre collégial de transfert de technologie qui loge dans le même édifice que les Laboratoires du Saint-Laurent à La Pocatière, implantera pour sa part sa division horticole à Saint-Hyacinthe.

Cet organisme à but non lucratif offre un support aux entreprises en matière d’innovation et de développement des bioproduits issus de l’agriculture et de l’agroforesterie.Déjà locataire d’un espace de travail à l’ITA, le centre prévoit prendre de l’expansion en Ville. « Notre équipe passera d’une à quatre personnes », précise Benoit Cayer, directeur général de Biopterre.L’organisme disposera aussi d’un local supplémentaire dans le nouveau pavillon horticole écoresponsable. Un investissement de 215 700 $ puisé à même le budget d’opération de Biopterre servira principalement à financer l’embauche des trois employés supplémentaires.

image