25 septembre 2014
Forum contre l’intimidation
La Clé sur la Porte espère des retombées concrètes
Par: Le Courrier
publicité

La maison d’hébergement La Clé sur la Porte salue l’initiative du gouvernement qui tiendra le 2 octobre le Forum sur l’intimidation et elle espère qu’il entraînera des retombées concrètes pour lutter contre l’intimidation, particulièrement chez les jeunes.

Prévenir l’intimidation, c’est aussi prévenir la violence conjugale

On peut se surprendre de voir les maisons pour femmes victimes de violence conjugale se préoccuper de la question de l’intimidation et de la violence à l’école. La raison en est simple : prévenir l’intimidation, c’est aussi prévenir la violence conjugale.

En effet, plusieurs études le démontrent, les jeunes qui commettent des actes d’intimidation auprès de leurs camarades de classe seront nombreux à exercer de la violence dans leurs relations amoureuses à l’adolescence et de la violence conjugale ou sexuelle à l’âge adulte. En d’autres mots, c’est leur mode de fonctionnement dans l’ensemble de leurs rapports aux autres.

Un souci pour les victimes

On constate un phénomène semblable chez les victimes. La honte, la peur, le sentiment d’humiliation et parfois même les blessures physiques subséquentes à l’intimidation ont un effet cumulatif. Si rien n’est mis en place pour aider les victimes à reprendre du pouvoir sur leur vie et sur leur situation, elles risquent d’en porter les traces longtemps et de finir par croire qu’il est peut-être normal d’être violentées. C’est pourquoi la maison La Clé sur la Porte estime qu’il faut se préoccuper des victimes dès le plus jeune âge.

Agir rapidement

C’est dès l’enfance qu’on apprend à établir nos rapports avec les autres : des rapports égalitaires, de respect, ou au contraire des rapports de pouvoir. Plus on réussit à intimider d’autres enfants, plus on a le sentiment d’y gagner en pouvoir, en popularité, même en biens matériels.

En contrepartie, les jeunes qui ont été harcelés parce qu’ils étaient « trop bons » à l’école, obèses, immigrants, différents… s’en rappellent toute leur vie. Il importe donc d’agir rapidement pour mettre fin à de telles conduites.

La Clé sur la Porte est la maison d’aide et d’hébergement pour les femmes victimes de violence conjugale et leurs enfants, qui dessert la MRC Vallée du Richelieu, la MRC d’Acton et celle des Maskoutains. Les intervenantes sont présentes pour écouter les femmes, les informer sur leurs droits et les ressources disponibles et les supporter dans leurs décisions. Des ateliers de sensibilisation sur la problématique sont aussi offerts à la population. Il est possible de contacter La Clé sur la Porte au 450 774-1843 ou sur le site Internet au www.clesurlaporte.org.

image