5 février 2015
Vivre, Sophie Laroche
La collection Tabou : émouvoir, sensibiliser, éduquer et discuter
Par: Kim Messier

L’adolescence… Un passage obligé entre l’enfance et l’âge adulte. Entre la légèreté et les contraintes. Entre la sécurité et la liberté. Entre la facilité et les choix. Des choix déterminants… À seize ans, cette période de la vie, bouleversante et excitante, est des plus intéressantes. Le jeune fait face à une multitude de possibilités, dont celle d’obtenir un permis de conduire. Vient alors une immense responsabilité.

Publicité
Activer le son

Pour ce faire, l’adolescent s’inscrira à un cours de conduite, réussira son examen théorique et pratique, puis obtiendra son permis probatoire. Dans 65 % des cas, la majorité des parents discuteront avec leur enfant de la sécurité au volant. Tout sera parfait, jusqu’au jour où l’adolescent perdra sa faculté de pensée lorsque son jugement sera altéré par la consommation d’alcool. Le choix, juste et évident, d’éviter de prendre le volant deviendra flou. Et les conséquences pourraient s’avérer catastrophiques.

Sophie Laroche, auteure du roman Vivre, dans la collection Tabou, publié par les Éditions de Mortagne, a écrit sur le sujet pour sensibiliser les jeunes conducteurs. Ayant connu des gens qui ont vécu un drame semblable à Félix, son personnage principal, il était important pour elle de démontrer les répercussions graves et négatives d’un accident de voiture causé par l’abus d’alcool. Certains de ses souvenirs ont été adaptés au récit de son héros et la rédaction de plusieurs scènes l’a profondément affectée, dont celle de l’accident et de l’enterrement. Comme le dit si bien l’auteure : « Ce livre n’est pas une leçon; c’est un cheminement sur la culpabilité, une réflexion sur la fragilité de la vie. Un acte apparemment sans gravité peut bouleverser votre vie à jamais ».

Dans ce roman de 172 pages, le lecteur partage les pensées de Félix, qui discute avec son meilleur copain Nathan, décédé dans un accident de voiture. Félix évoque une fête où ils ont bu plus que de raison avec deux autres de leurs amis. Il parle de l’accident et des jours qui ont suivi. Zach est dans le coma et Noah ne semble plus le même depuis. Félix se confie, dit qu’il est incapable de vivre normalement depuis la mort de son ami. Sa vie, et celle de ses compagnons, a basculé après qu’il ait fait un choix qui a bouleversé son existence à jamais.

Selon moi, ce livre, comme bon nombre de romans de la collection Tabou, devrait être lu dans les écoles secondaires, au deuxième cycle, ou, du moins, être fortement recommandé. À travers le récit de Félix, l’adolescent découvre quelles sont les conséquences dramatiques d’un accident causé par l’abus d’alcool : physiques, psychologiques, émotionnelles, familiales et sociales. De plus, l’histoire est extrêmement touchante (sortez vos mouchoirs…), puisque réaliste. Je suggère aux parents qui ont des ados d’acheter ce bouquin et de leur proposer cette lecture afin de discuter avec eux de ce tabou.

Le premier livre paru dans la collection Tabou, Le carnet de Grauku, écrit parSophie Laroche, une Française géniale qui a aussi inventé le monde humoristique de Camille et cie, a été publié en 2010. Depuis ce temps, 27 autres sujets tabous ont été choisis par la maison d’édition et par les différents auteurs. Chaque fois, un travail de recherche exhaustif est fait sur le sujet. Les informations sont vérifiées et certaines scènes, dans quelques livres, sont inspirées de la vraie vie. En plus d’offrir des histoires fictives de qualité, avec des personnages principaux positifs et des outils de références, ces ouvrages permettent aux enseignants et aux parents d’aborder des thèmes plus délicats avec leurs adolescents.

La collection Tabou, en plus d’être très populaire, donne la possibilité à plusieurs partenaires du milieu scolaire de traiter de certains thèmes : les infections transmissibles sexuellement (L’amour à mort), l’abus dans les relations de couple (L’emprise), l’intimidation (Au-delà des apparences), le TDAH (La rage de vivre), la cyberprédation (Détruiredesvies.com), etc.

Chaque année, des romans de la collection sont suggérés par l’organisme culturel Communication-Jeunesse dans son palmarès annuel, dont le livre sur le décrochage scolaire (Adios), l’homosexualité féminine (Le placard et Coming out) et les relations amoureuses (Love Zone). Ces récits permettent de démystifier certains phénomènes et d’outiller les adolescents pour qu’ils développent leur jugement critique. Vous pouvez vous rendre sur le site des Éditions de Mortagne pour découvrir ces fameux Tabou! (editionsdemortagne.com )

image