19 mars 2020
La Coupe Telus n’aura pas lieu… cette année
Par: Maxime Prévost Durand

« On était prêts. Ce serait dommage qu’on ne puisse pas présenter le tournoi », s’est désolé le directeur général du comité organisateur, Jean-Claude Ladouceur, à la suite de l’annulation de la Coupe Telus 2020. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Le tournoi de la Coupe Telus, qui devait se tenir du 20 au 26 avril au Stade L.-P.-Gaucher, n’aura finalement pas lieu. Du moins, pas cette année. La décision est tombée le 12 mars après que Hockey Canada eut annoncé que toutes ses activités, y compris les championnats nationaux, étaient annulées jusqu’à nouvel ordre en lien avec les mesures préventives prises dans la lutte au coronavirus.

publicité

Cela dit, il n’est pas écarté que Saint-Hyacinthe soit l’hôte d’une prochaine édition du tournoi, a indiqué au COURRIER le directeur général du comité organisateur, Jean-Claude Ladouceur, mardi.

« On a eu une conférence téléphonique avec Hockey Canada hier [lundi] et on nous posait la question à savoir si ça nous intéressait de présenter le tournoi en 2021 ou s’il y avait la possibilité de le faire en 2022 », a-t-il soutenu avec enthousiasme.

La ville du Cap-Breton avait déjà été désignée pour accueillir la Coupe Telus en 2021, mais des discussions étaient prévues en cours cette semaine entre ce comité organisateur et Hockey Canada pour déterminer le plan de match à privilégier. Il ne semblait donc pas impossible, au moment de mettre sous presse, que Saint-Hyacinthe puisse tenir la Coupe Telus l’an prochain et que le tour de Cap-Breton vienne un an plus tard, vu les circonstances. Mais rien n’était fixé en ce sens.

L’autre option sur la table, si Cap-Breton conservait la tenue du tournoi en 2021, est que Saint-Hyacinthe accueille la Coupe Telus dans deux ans, en 2022.

« Entre les deux, on aimerait mieux que ce soit l’an prochain, a confié M. Ladouceur. On a le momentum présentement, nos gens sont motivés et on était prêts à tenir le tournoi. Dans deux ans, ça ferait loin un peu. »

Des mois de travail

Après plusieurs mois de préparation et quelques jours à peine après que le décompte final de 40 jours eut été lancé, c’est avec beaucoup de déception, mais également de compréhension, que le comité organisateur avait dû se résigner à ne plus tenir le rendez-vous prévu en avril pour se conformer aux directives émises par la fédération et les différents niveaux de gouvernement.

Le président du comité organisateur de la Coupe Telus 2020, Jean Bédard, s’était alors dit « profondément attristé de cette décision qui met ainsi un terme au travail gigantesque de tous les membres du comité organisateur et de plus de 200 bénévoles pour mettre sur pied un événement de prestige et de haute visibilité pour Saint-Hyacinthe au niveau pancanadien ».

Cela dit, avec toutes les mesures prises par les gouvernements la semaine dernière, il est d’avis qu’il s’agissait de la meilleure chose à faire. « Bien sûr, nous sommes tout à fait conscients que le bien collectif de toute la communauté doit prévaloir pour réduire la propagation de la COVID-19, a-t-il ajouté. Les mesures annoncées par les gouvernements sont tout à fait fondées et nous devons, bien malheureusement, nous y soumettre afin d’assurer la sécurité de tous. »

Fort heureusement pour l’organisation, l’impact financier de cette annulation ne sera pas trop grand puisque la plus grande partie des dépenses devait survenir durant le tournoi. Jusqu’ici, un montant de 50 000 $ avait été engagé pour préparer les différentes activités sur un budget global de 350 000 $. Le plus grand perdant de cette annulation sera sans contredit le Sheraton, un partenaire majeur qui devait loger toutes les équipes et pour qui la plus grande partie du budget était attribuée.

Le tournoi de la Coupe Telus devait réunir les Gaulois de Saint-Hyacinthe et les équipes midget AAA championnes des cinq grandes régions du Canada. L’événement n’est tenu qu’une fois tous les cinq ans au Québec, en rotation avec les quatre autres régions. C’était la première fois qu’il devait se tenir à Saint-Hyacinthe.

image