26 avril 2012
Représentation sur sentence de Noël Thibeault
La Couronne réclame sept ans de prison
Par: Le Courrier
Noël Thibeault a pris le chemin des cellules, à sa propre demande.

Noël Thibeault a pris le chemin des cellules, à sa propre demande.

Noël Thibeault, ce sexagénaire de Saint-Valérien coupable d’avoir agressé sexuellement trois enfants, connaîtra sa sentence le 30 mai.

publicité

Entre temps, l’homme a été incarcéré à sa propre demande. Thibeault souhaitait entamer sa détention avant de connaître sa sentence, et ce, malgré le fait qu’il n’en retirera aucun bénéfice puisque les jours de détention provisoire ne comptent plus en double au Canada.

Le 18 avril, les victimes – deux femmes, dont sa propre fille, et un homme – ont témoigné devant le tribunal des sévices que leur avait fait subir leur bourreau. Les agressions sexuelles auraient eu lieu au début des années 80, puis au début des années 2000, à Saint-Hyacinthe et à Saint-Valérien. Les plaignants croient toutefois que Thibeault aurait pu faire d’autres victimes. L’accusé a notamment entraîné des équipes de hockey et de baseball à Saint-Hyacinthe en plus de résider avec sa conjointe dans une maison qui accueillait une garderie en milieu familial.Sa fille, Chantale Thibeault, et une autre victime, Karen Perreault, ont fait lever l’ordonnance de non-publication sur leur nom pour pouvoir témoigner publiquement de leur calvaire. Elles ont confié se sentir libérer de pouvoir enfin parler, après avoir gardé leur secret pendant tant d’années.Au terme des plaidoiries sur la peine, la Couronne a réclamé sept ans de prison, alors que la Défense propose plutôt deux ans d’emprisonnement.

M-P.G.N.

image