16 avril 2020
La COVID-19 au quotidien
La COVID-19 au quotidien
Par: Le Courrier

La situation dans les CHSLD de la province a été le sujet dominant de la semaine sur la scène provinciale. On reconnaît ici le premier ministre François Legault entouré du directeur national de la santé publique, le Dr Horacio Arruda, et de la ministre de la Santé et des Services sociaux, Danielle McCann. Photo Émilie Nadeau | Cabinet du premier ministre du Québec

Comme bien des Québécois, les journalistes du COURRIER ont suivi avec attention les différents points de presse des autorités depuis les dernières semaines. En période de crise, la situation évolue rapidement et la réponse des gouvernements fait de même. Résumé de la dernière semaine, de jour en jour.

Publicité
Activer le son

9 avril

Québec – Les décès s’accumulent toujours (41 nouveaux) pour atteindre un total de 216. Le premier ministre ne change pas pour autant son discours. « Le nombre de décès est important, mais on s’y attendait. C’est en ligne avec nos prévisions », affirme-t-il. Des augmentations sont encore à prévoir, mais le pic pourrait être atteint dans « quelques jours », dit François Legault. Une évaluation sensiblement différente de celle de Justin Trudeau, qui parlait le matin même de l’atteinte d’un sommet « à la fin du printemps ».

La grande priorité des Québécois devrait être de protéger nos aînés, qui représentent l’immense majorité des décès, souligne Legault. Même lui n’ira pas voir sa mère à Pâques, comme à son habitude, mais lui lâchera un coup de fil. « On a un devoir de les protéger », dit-il.

La moitié des décès viennent des CHSLD, confirme le Dr Arruda. Le premier ministre confirme aussi les primes salariales dans le réseau de la santé, incluant dans le privé.

10 avril

Québec – Le premier ministre maintient son discours encourageant, y allant même d’analogies printanières. « Les beaux jours s’en viennent. […] Tranquillement, le Québec va renaître », a-t-il prédit, évoquant déjà une reprise économique partielle « dans les prochains jours ».

Bilan relativement stable avec 25 nouveaux décès, 54 nouvelles hospitalisations et une baisse de 10 patients aux soins intensifs. Le PM parle de « bons résultats » comparativement à d’autres pays. Il maintient que tout indique qu’on est « en train d’atteindre le haut de la vague », par ailleurs moins haute qu’anticipée. « Je pense qu’on va être capables dans les prochains jours de passer à une nouvelle étape », dit-il. Une éventuelle réouverture des écoles et de certains secteurs de l’économie est évoquée. Rien de décidé encore, ajoute le PM.

Pour décrire les actions posées jusqu’ici face à la crise, François Legault constate que les Québécois ont fait des « sacrifices économiques » pour protéger les plus vulnérables. « Ça nous honore comme peuple », a-t-il approuvé.

11 avril

Québec – Le premier ministre a décidé de faire l’impasse sur la journée de congé dont il devait profiter en raison de la situation catastrophique constatée dans une résidence pour aînés de Dorval. Il annonce d’entrée de jeu que 31 décès sont survenus à la résidence privée pour aînés Herron depuis le 13 mars, dont au moins cinq reliés avec certitude à la COVID-19. Les autres décès sont sous investigation. Une enquête policière a été ordonnée et le centre a été mis sous tutelle. « C’est épouvantable », a dit le premier ministre en donnant sa parole qu’il ferait le nécessaire, une fois la crise enrayée, pour que l’on s’occupe mieux de nos aînés en résidence au Québec.

Il a aussi profité de l’occasion pour préciser de récentes déclarations de son gouvernement. Au sujet de la réouverture des écoles, il a assuré qu’il ne donnerait pas l’autorisation sans l’accord de la santé publique. « On ne fera pas de compromis, la santé va primer dans l’intérêt de nos enfants. »

Les décès s’élèvent désormais à 289, ce qui représente une hausse de 48 depuis la veille. Le nombre d’hospitalisations atteint 778, une augmentation de 45. Dans les hôpitaux, on retrouve 211 personnes aux soins intensifs, ce qui représente un bond de 25 en 24 heures. Au Québec, le nombre de cas positifs s’élève maintenant à 12 292. À ce chapitre, la croissance est de 615 en une journée.

12 avril

Congé pascal.

13 avril

Québec – Après une journée de répit, la conférence de presse quotidienne du premier ministre François Legault a permis de mettre à jour le bilan de la situation. Le nombre de décès s’élève maintenant à 360, soit 32 de plus que la veille. Le nombre de cas positifs atteint 13 557, en augmentation de 711. Dans les hôpitaux, on retrouve 879 hospitalisations, soit 55 supplémentaires en 24 heures. Aux soins intensifs, on retrouve 226 malades, ce qui représente 9 cas de plus que la veille.

En ce qui concerne la tournée des CHSLD privés non conventionnés, François Legault mentionne que quatre ou cinq résidences sont sous surveillance. Le problème de la pénurie de personnel était présent bien avant la pandémie. « On n’arrive pas à combler les postes », dit M. Legault, qui souhaite entre autres accroître le salaire des préposés aux bénéficiaires de façon plus marquée que le reste des employés de la santé. « Ce n’est pas simple compte tenu des conventions collectives en vigueur. »

La réouverture du secteur de la construction résidentielle est évoquée.

14 avril

Ottawa – Le fédéral a reçu des millions de gants, masques et blouses pour envoyer aux provinces. On parle par exemple de 1,1 million de masques N-95. Justin Trudeau évoque des « progrès importants » dans le dépistage, mais il faut faire encore plus de tests.

Réouverture de l’économie : le PM parle d’une question de « semaines ». Des discussions sont en cours avec les provinces, admet-il. Annonce de 130 M$ pour soutenir les communautés nordiques dans leur combat contre la COVID-19.

À ceux qui ne sont pas admissibles aux aides annoncées : « cette semaine, nous allons parler de votre problématique », a-t-il assuré. Une aide pour payer les loyers commerciaux est aussi évoquée.

Resserrement des règles pour les voyageurs arrivant de l’étranger. Ils devront présenter leur plan de confinement, sinon ils seront envoyés à l’hôtel, avertit également le PM.

Québec – François Legault admet que le « gros problème » se situe présentement dans les CHSLD, alors que la situation est « moins pire » que prévu dans les hôpitaux. Il lance un « appel à tous » à venir combler les postes en CHSLD, où on « manque de bras ». Il s’adresse par exemple aux retraités, aux enseignants en soins infirmiers, à certains proches aidants, aux entreprises d’économie sociale et à tous ceux qui ont des compétences dans le domaine de la santé.

À l’heure actuelle, dans les CHSLD, 1250 employés sont absents, informe le PM. « On avait déjà un problème de personnel, un problème d’attraction », a-t-il tout de même reconnu.

Pour l’ouverture faite aux proches aidants, plusieurs critères seront appliqués. Ce n’est pas nécessairement pour « la famille ou les visiteurs », avertit le Dr Arruda. Il fait un début d’analyse de la crise jusqu’ici. « La courbe est aplatie », a-t-il affirmé, disant être certain que des vies ont été sauvées. Il réitère qu’on approche du sommet.

Changement de ton du PM : « Il n’est pas question de rouvrir à court terme les écoles », assure-t-il.

15 avril

Ottawa – Justin Trudeau annonce un élargissement de la prestation canadienne d’urgence (2000 $ par mois) à certaines personnes jusqu’ici non admissibles. Il a parlé des travailleurs saisonniers, de ceux qui font encore des revenus à temps partiel (jusqu’à 1000 $ par mois) et ceux qui ont épuisé leurs prestations d’assurance-emploi. Un peu comme a fait Québec, le fédéral accordera aussi des bonifications aux travailleurs essentiels qui gagnent moins de 2500 $ par mois, comme les préposées aux bénéficiaires, par exemple.

Québec – Le premier ministre François Legault demande un « effort spécial » aux médecins, particulièrement aux spécialistes, pour venir aider dans les CHSLD. Il reconnaît que les besoins sont criants pour des tâches pour lesquelles les médecins sont « surqualifiés », mais il n’y a tout simplement pas d’autres personnes disponibles, a-t-il plaidé. On ne manque pas de médecins, mais de gens pour « soigner, nourrir et laver » les aînés. Il suggère que les médecins fassent le travail des infirmières qui, elles, pourraient faire le travail des préposées. Sinon, « l’autre choix qu’on a, c’est d’envoyer du monde pas du tout qualifié », a-t-il justifié.

Le PM fait appel au « sens du devoir » des médecins et la ministre McCann parle d’une « mission humanitaire ». Il manque au moins 2000 personnes, a précisé le PM, qui parle d’une « urgence nationale ».

Une entente a été signée la veille avec les spécialistes et les généralistes pour des rémunérations « adaptées » à même les enveloppes déjà octroyées, a indiqué la ministre. Il ne s’agit pas de fonds supplémentaires, mais les médecins seront vraisemblablement payés plus cher que les infirmières pour le même travail, a reconnu le PM.

Bilan du jour : 52 nouveaux décès pour un total de 487. Les hospitalisations atteignent 984 (+48) et le nombre de personnes aux soins intensifs est en baisse de 12, pour un total de 218. Les cas confirmés s’élèvent maintenant à 14 860, en hausse de 612.

Rémi Léonard et Martin Bourassa | Le Courrier

image