30 avril 2020
La COVID-19 au quotidien
Par: Le Courrier

François Legault a présenté mardi des données démontrant que la situation est très stable à l’extérieur des résidences pour personnes âgées afin de justifier la réouverture graduelle de l’économie. Photo Émilie Nadeau | Cabinet du premier ministre du Québec

L’augmentation du nombre de cas confirmés de coronavirus au Québec est toujours constante. Notez que l’axe présentant le nombre de cas ne débute pas à 0 dans ce graphique afin de mieux montrer la progression quotidienne. Source : Gouvernement du Québec

Comme bien des Québécois, les journalistes du COURRIER ont suivi avec attention les différents points de presse des autorités depuis les dernières semaines. En période de crise, la situation évolue rapidement et la réponse des gouvernements fait de même. Résumé de la dernière semaine, de jour en jour.

Publicité
Activer le son

23 avril

Ottawa – Justin Trudeau annonce un investissement de 1,1 G$ en recherche médicale pour lutter contre le coronavirus. Cette « stratégie médicale et de recherche » se déploie en trois piliers : la recherche sur les traitements et les vaccins (115 M$), des essais cliniques (662 M$) et le dépistage et la modélisation de la maladie (350 M$).

Il confirme que l’armée se rendra dans les foyers pour personnes âgées de l’Ontario et du Québec. « Ce n’est toutefois pas une solution à long terme. On va devoir examiner comment on en est arrivés là », a déclaré le premier ministre, qualifiant d’inacceptable la façon dont on prend soin de nos aînés. « On doit faire mieux. On laisse tomber nos parents et nos grands-parents. […] On doit s’occuper d’eux comme ils le méritent », a-t-il soutenu, un message perçu comme une flèche envers les gouvernements provinciaux, particulièrement au Québec.

Québec – À ce moment, le besoin en personnel dans le réseau de la santé était toujours la priorité. François Legault fait un nouvel appel qui s’adresse aux travailleurs de la santé présentement absents. Sur les 9500 absences, 4000 travailleurs sont infectés par le virus, mais 5500 n’entrent pas travailler pour « d’autres raisons », notamment la crainte d’attraper le virus. Sans « porter de jugement », le PM s’adresse quand même à eux : « on a besoin de vous », lance-t-il. Il maintient que tout l’équipement de protection individuel est disponible.

Sur les nouveaux décès annoncés (109), la grande majorité (93) provient des résidences pour aînés, précise le premier ministre, qui revient sur ces « deux mondes » aux réalités très différentes, l’un dans les CHSLD et l’autre dans la population en général. Il admet même qu’on a « perdu un peu le contrôle » dans le réseau des CHSLD.

Il explique le principe d’immunité naturelle de la population pour justifier son plan de déconfinement, dont les détails seront présentés la semaine prochaine, confirme-t-il. Il insiste à nouveau sur son caractère graduel. « La pire chose à faire » serait de sortir tout le monde de chez eux en même temps à l’automne, a-t-il affirmé, d’autant plus que la grippe saisonnière s’ajoutera au portrait.

La réalité est qu’un vaccin ne sera pas disponible avant plusieurs mois, peut-être un an ou même deux, a précisé le PM. « Les gens ne peuvent pas rester deux ans à la maison », a-t-il justifié, en rappelant que le risque de décès est très faible chez les jeunes. Il est donc préférable que les « personnes moins à risque développent l’immunité face au virus » afin d’empêcher une nouvelle vague, a expliqué François Legault.

24 avril

Ottawa – Une aide fédérale pour les loyers commerciaux est présentée par le premier ministre Trudeau. Les PME et les organismes sans but lucratif pourront voir leur loyer baisser de 75 % (50 % couvert par le gouvernement et 25 % par le propriétaire) pour les mois d’avril, mai et juin. Le loyer mensuel doit être inférieur à 50 000 $.

Quant à la réouverture du pays, « ça ne se fera pas du jour au lendemain », avertit le PM. Comme les mesures risquent de varier d’une province à l’autre, il invite les citoyens à suivre uniquement les recommandations en vigueur dans leur région.

Québec – Le premier ministre Legault veut préparer les Québécois à une reprise progressive des activités. « On a besoin de reprendre la vie en société. […] On ne peut pas attendre un vaccin », a-t-il répété. Il admet être en quelque sorte « victime du succès » des mesures imposées depuis le début de la crise, mais il faut maintenant « changer d’approche, changer d’attitude », a-t-il dit, allant même jusqu’à reconnaître qu’il faudra « se déprogrammer ». Même si le risque zéro n’existe pas, il y a aussi des risques à rester à la maison encore des mois, notamment pour la santé mentale, a soutenu François Legault.

Revenant sur les CHSLD, il indique vouloir corriger cette situation « dont personne n’est fier et qui dure depuis trop longtemps ». En plus de mieux payer le personnel, il faudra « absolument qu’il y ait plus d’espace » à l’avenir dans les milieux pour aînés, a-t-il souligné, notamment pour éviter la contagion. Il veut agir en accélérant son projet de « maison des aînés », un engagement électoral. Il n’exclut pas non plus de « nationaliser » les CHSLD privés.

En réponse aux préoccupations évoquées par le fédéral sur la gestion de l’hébergement des personnes âgées, Legault appelle Ottawa à augmenter ses transferts en santé au lieu de reprendre la compétence. La contribution fédérale dans le domaine est passée de 50 à 23 % depuis la création du réseau, a-t-il fait valoir.

25 et 26 avril

Relâche

27 avril

Québec – C’est l’annonce tant attendue du plan de reprise scolaire, qui prévoit d’abord une réouverture des écoles primaires et des garderies à partir du 11 mai hors du Grand Montréal, ce qui est le cas de Saint-Hyacinthe, qui ne fait pas partie de la Communauté métropolitaine de Montréal. Voir le texte complet sur la réouverture des écoles.

28 avril

Québec – Le gouvernement Legault annonce cette fois les secteurs qui pourront rouvrir graduellement au cours du mois de mai. Il s’agit des commerces de détail qui ont un accès extérieur ainsi que le domaine de la construction et les entreprises manufacturières.

La plupart des magasins pourront donc rouvrir dès le 4 mai hors du Grand Montréal, ce qui est le cas de Saint-Hyacinthe. L’exception vise ceux dont l’accès se fait par les centres d’achats, qui demeurent fermés afin d’éviter les rassemblements. Le domaine de la construction reprendra le 11 mai, en même temps que les écoles. Même date pour les entreprises manufacturières, mais un nombre maximum de travailleurs par quart de travail sera imposé jusqu’au 25 mai.

Les autorités feront le suivi pour vérifier s’il y a un impact sur la contagion et la situation dans les hôpitaux. « On reculera si on trouve que ça va trop rapidement », a clairement indiqué le Dr Arruda. Le ministre de l’Économie, Pierre Fitzgibbon, précise que les entreprises devront suivre les guides détaillant les mesures sanitaires à respecter. Il affirme avoir l’autorisation de la santé publique pour procéder à cette reprise.

À l’heure actuelle, 1,2 million de Québécois sont en arrêt de travail, a-t-il informé. Le télétravail doit par contre continuer lorsque c’est possible, a affirmé le ministre. Les personnes à risque ne devraient pas non plus retourner en milieu de travail, a aussi rappelé le directeur national de santé publique.

Le premier ministre Legault insiste pour dire qu’il n’est toujours pas possible de faire des rassemblements extérieurs ou intérieurs. Il met particulièrement en garde les personnes de 60 ans et plus. Elles doivent maintenir une distance de six pieds avec toutes les autres personnes, même leurs enfants, rappelle-t-il.

François Legault se base sur l’atteinte d’un « plateau » dans la propagation du virus pour procéder à cette réouverture. Graphique à l’appui, le premier ministre a fait une nouvelle illustration des « deux mondes » dont il parle souvent. En termes de décès, la situation est stable depuis deux semaines dans la population en général (moins d’une dizaine de décès par jour) lorsqu’on exclut les CHSLD.

Questionné sur la réouverture possible de l’industrie touristique, particulièrement à l’approche de la saison estivale, le premier ministre n’a pas voulu s’avancer sur ce terrain. « On n’est pas rendus là », a-t-il commenté. La fermeture de la plupart des commerces le dimanche est par ailleurs maintenue pour un autre mois au moins.

29 avril

Québec – La vice-première ministre Geneviève Guilbault remplace le PM au point de presse du jour. Elle a annoncé l’arrivée dans les CHSLD de 400 militaires qui s’ajoutent à ceux déployés depuis le 20 avril. Ces effectifs s’activent désormais dans 13 établissements, soit huit nouveaux CHSLD sur le territoire de la Communauté métropolitaine de Montréal. Au sujet de la réouverture des écoles et de l’économie, Mme Guilbault a rappelé que le mot « réouverture » ne devait pas rimer avec relâchement du respect des directives données par la santé publique.

La grosse nouvelle du jour est la réouverture des régions où les déplacements étaient restreints. Les barrages routiers seront levés le 4 mai (Laurentides, Lanaudière, Chaudière-Appalaches et Rouyn), le 11 mai (Outaouais, sauf Gatineau, Abitibi, La Tuque et Saguenay) et le 18 mai (Gaspésie, Bas-Saint-Laurent, Charlevoix et Côte-Nord). Les déplacements non essentiels entre les différentes régions demeurent toutefois proscrits.

Rémi Léonard et Martin Bourassa | Le Courrier

image