14 mai 2020
La COVID-19 au quotidien
Par: Rémi Léonard

Il était facile de se douter qu’une nouvelle consigne allait être ajoutée par le gouvernement lorsque François Legault est apparu pour la première fois avec un masque au visage, ce mardi. Il a lui-même reconnu qu’il voulait « donner l’exemple ». Photo Émilie Nadeau | Cabinet du premier ministre du Québec

Comme bien des Québécois, les journalistes du COURRIER ont suivi avec attention les différents points de presse des autorités depuis les dernières semaines. En période de crise, la situation évolue rapidement et la réponse des gouvernements fait de même. Résumé de la dernière semaine, de jour en jour.

Publicité
Activer le son

7 mai

Québec – François Legault annonce la mise en place de nouvelles primes allant jusqu’à 1000 $ par mois pour les travailleurs de la santé. L’objectif est d’encourager le travail à temps plein puisque la moitié des employés travaillent actuellement à temps partiel, a indiqué François Legault, sans compter les nombreuses absences. Un supplément sera accordé aux employés qui sont en contact avec des personnes infectées, que ce soit dans les CHSLD, les résidences ou les hôpitaux.

Ces incitatifs sont nécessaires dans un contexte de pénurie de main-d’œuvre, particulièrement dans la région de Montréal, souligne le PM. Même si un millier de lits sont disponibles dans cette région pour soigner d’éventuels patients atteints de la COVID, « on n’aurait pas le personnel » nécessaire pour faire face à une hausse de la contagion, a-t-il révélé. C’est d’ailleurs pourquoi la réouverture des commerces, des écoles et des garderies est repoussée d’une autre semaine dans la Communauté métropolitaine de Montréal, ce qui porte la date au 25 mai. Rappelons que la région maskoutaine n’est pas incluse dans le Grand Montréal.

François Legault apporte des données pour défendre sa position de fixer à 70 ans l’âge à partir duquel une personne est considérée comme à risque, au lieu de 60 ans. Les 60 à 69 ans représentent 6,5 % des décès au Québec, contre 91 % pour les plus de 70 ans, a-t-il indiqué. Même s’il n’y a pas de risque 0, il faut bien tracer une ligne, a soutenu le PM. Il ajoute qu’il faut aussi faire preuve de gros bon sens et prendre en compte la santé générale des personnes, en plus de l’âge, dans les facteurs de risque.

8 mai

Ottawa – Justin Trudeau annonce que la subvention salariale d’urgence sera prolongée après le mois de juin. Par cette aide aux employeurs, le fédéral peut couvrir 75 % du salaire des employés dans le but d’éviter les mises à pied. Sa prolongation vise à soutenir la relance de l’économie, a dit le PM.

Montréal – François Legault troque son point de presse habituel pour une visite à Montréal, où il aborde la situation dans cette région avec la mairesse Valérie Plante.

9 et 10 mai

Relâche

11 mai

Québec – Les régions poursuivent comme prévu leur route vers le déconfinement alors que le premier ministre confirme que la situation y est « sous contrôle ». Les écoles et les garderies rouvrent à l’extérieur du Grand Montréal. Dans la métropole, la situation est toutefois « inquiétante », a reconnu le PM. Il n’exclut pas de repousser une nouvelle fois l’ouverture des écoles, des services de garde et des commerces dans cette région.

Confiner l’île de Montréal n’est toutefois pas encore recommandé par la santé publique, précise le gouvernement. En réponse à ceux qui s’inquiètent que les Montréalais répandent le virus dans les régions, François Legault appelle les Québécois à ne pas se diviser. « S’il y a trop de mouvement [interrégional], on n’hésitera pas à mettre des consignes », a-t-il tout de même rappelé.

Revenant sur les différentes positions qu’il a défendues au cours des dernières semaines, le PM a réitéré qu’il est normal que les consignes soient évolutives. « Ce n’est pas parce qu’on change d’idée, c’est parce qu’on s’adapte », a-t-il affirmé. Pour justifier l’interdiction des rassemblements familiaux, toujours en vigueur, alors que les écoles recommencent à accueillir les enfants, François Legault insiste à nouveau sur le caractère graduel du déconfinement. « On ne peut pas tout permettre en même temps », a-t-il indiqué.

12 mai

Ottawa – Le premier ministre canadien confirme de nouvelles mesures pour venir en aide aux personnes âgées. Il s’agit d’un supplément de 300 $ aux prestataires du programme de la sécurité de vieillesse, soit sept millions de personnes au pays. Les plus vulnérables qui reçoivent aussi le supplément de revenu garanti auront droit à une bonification supplémentaire de 200 $. Il s’agit d’aides non renouvelables. « Le confinement pèse lourd sur les aînés. […] C’est dur autant sur le moral que sur les finances », reconnaît le premier ministre. Il annonce également un investissement de 20 M$ au programme Nouveaux horizons pour les aînés afin de contrer l’isolement, a-t-il indiqué. Ces mesures totalisent 2,5 G$.

Québec – François Legault cause la surprise en arrivant à son point de presse avec un masque. Il recommande maintenant à tous les Québécois le port du masque en public. C’est un changement de consigne important par rapport aux dernières semaines. On parle ici d’un couvre-visage ou d’un masque artisanal, pas nécessairement d’un masque de procédure comme ceux en milieu hospitalier.

Cette nouvelle recommandation pourra permettre de « revenir plus rapidement à une vie plus normale », a-t-il déclaré. Il souhaite que le plus de gens possible suivent cette recommandation : « quand vous sortez de chez vous, mettez-vous un masque », demande-t-il.

Il s’agit d’une « recommandation forte », mais il n’y a pas de mesures coercitives prévues, pour l’instant du moins. C’est tout de même particulièrement important dans les situations où le deux mètres de distance ne peut être respecté, comme dans les transports en commun ou les commerces achalandés, par exemple. « Au début, ça va faire bizarre, mais on va s’habituer », a lancé le PM. C’est par ailleurs une « bonne habitude » à prendre même lorsqu’on couve un rhume ou une grippe ordinaire, a indiqué le premier ministre. Il s’agit avant tout de « protéger les autres », a-t-il rappelé.

13 mai

Ottawa – Justin Trudeau indique que les demandes pour la prestation canadienne d’urgence aux étudiants (PCUE) seront acceptées à partir de vendredi. Il conseille de s’inscrire à Mon dossier sur le site du gouvernement fédéral si ce n’est pas déjà fait.

Il a aussi fait le bilan des mesures d’aide aux entreprises. Jusqu’ici, 500 000 petites entreprises ont reçu un prêt d’urgence et 120 employeurs ont souscrit à la subvention salariale, touchant ainsi 2,2 millions de travailleurs. Pour de l’aide supplémentaire, il conseille aux entreprises de contacter leur agence de développement régional, comme Développement économique Canada pour les régions du Québec (DEC).

Québec – François Legault réitère son message de la veille : il est « fortement recommandé » de porter un masque en public à partir de maintenant. En revenant sur le caractère non obligatoire de la consigne, il évoque surtout le problème de disponibilité pour le moment. Il n’a pas utilisé l’argument des contraintes légales, contrairement à la veille.

En l’absence d’un vaccin, « on va devoir apprendre à vivre avec le virus » pour les prochains mois, a soutenu le PM, qui a voulu sensibiliser les Québécois à l’importance de suivre les consignes. En plus du port du masque lorsqu’on sort de chez soi, il rappelle aussi qu’il faut garder deux mètres de distance et se laver les mains.

Le premier ministre doit avouer que l’augmentation de la capacité de dépistage n’est pas au rendez-vous. Le nombre de tests par jour stagne à 9000 alors que la cible était de 14 000. « Je n’accepte pas ça », a-t-il lancé, assurant qu’il surveillera personnellement ce dossier dans les prochains jours. Il reconnaît qu’il faudra « mieux s’organiser et mieux informer la population », pour y arriver.

Au chapitre des bonnes nouvelles, des employés de la santé reviennent de congé de maladie (250 mardi) et le gouvernement va bientôt autoriser la reprise des « sports individuels sans contact », comme le golf et le tennis.

image