29 octobre 2020
Avec au moins 14 cas, dont dix sont des étudiants de l’ITA
La COVID-19 s’est propagée au Dooly’s avant sa fermeture
Par: Maxime Prévost Durand

Toute personne ayant fréquenté le Dooly’s de Saint-Hyacinthe le 14 ou le 15 octobre est fortement encouragée par la santé publique à passer un test de dépistage de la COVID-19, à la suite de la découverte de plusieurs cas positifs et d’une distanciation déficiente lors de ces soirées.Photo François Larivière | Le Courrier ©

Avant qu’il ne doive fermer ses portes en raison du passage de la région en zone rouge, le Dooly’s de Saint-Hyacinthe est devenu un foyer de propagation de la COVID-19. Au moins 14 cas ont été rapportés parmi les personnes qui ont fréquenté l’établissement les 14 et 15 octobre, dont une dizaine sont des étudiants de l’Institut de technologie agroalimentaire (ITA) de Saint-Hyacinthe, a rapporté la Direction de santé publique de la Montérégie.

Publicité
Activer le son

Un appel au dépistage pour les personnes ayant fréquenté la salle de billard lors de ces deux soirées avait été lancé lundi par la santé publique. À ce moment, on recensait quatre personnes positives à la COVID-19 étant passées par le Dooly’s. Une dizaine d’autres se sont ajoutées depuis.

« […] Un tournoi de billard et un party d’Halloween au cours duquel la distanciation physique n’a pas été respectée ont eu lieu à cet établissement » lors de ces soirées, a fait savoir la santé publique par voie de communiqué, lundi.

Même si un registre des clients a été remis à la santé publique, seulement un nombre limité de personnes a pu être joint, a indiqué l’agente d’information, Chantal Vallée. Plusieurs appels sont restés sans réponse ou il n’était pas possible de laisser un message sur une boîte vocale. Certaines données étaient aussi inexactes. Pour cette raison, la direction régionale a fait un appel au public lundi, invitant toute personne présente au Dooly’s les 14 et 15 octobre à aller se faire dépister.

Joint par LE COURRIER, mardi, la direction de Dooly’s Québec a invité « tous les clients et employés présents lors de l’une ou l’autre de ces deux journées à suivre les directives […] communiquées par la santé publique ».

« De toute évidence, ce virus est sournois, et ce, malgré la mise en place de manière très stricte de toutes les mesures sanitaires exigées par la santé publique auprès de [l]a clientèle », a ajouté Dooly’s Québec.

LE COURRIER n’a pas été en mesure de parler avec le propriétaire de la succursale maskoutaine.

Cours en présentiel suspendus à l’ITA

En réponse à cette situation qui touche plusieurs de ses étudiants, l’ITA a suspendu toutes les activités en présentiel de son campus maskoutain.

Dans un communiqué, qui ne mentionne pas les soirées au Dooly’s, l’ITA a annoncé que l’ensemble de ses activités de formation seront dispensées en ligne par mesure préventive, et ce, jusqu’au 9 novembre inclusivement. Cela inclut l’ensemble des programmes de formation technique de même que les activités de formation en continu.

« Cette décision découle d’informations transmises par la santé publique quant à une possible exposition à la COVID-19 de certains étudiants lors de rassemblements privés », est-il mentionné.

« La date de reprise des activités présentielles demeure conditionnelle à l’évolution de la situation », a également souligné l’ITA.

image