28 mars 2019
La Division agricole de La Coop fédérée devient Sollio Agriculture
Par: Le Courrier

Sébastien Léveillé, vice-président exécutif de Sollio Agriculture. Photo gracieuseté

La Division agricole de La Coop fédérée, leader dans la commercialisation des intrants agricoles au Canada, a annoncé qu’elle opèrera désormais sous la marque Sollio Agriculture.

publicité

Avec des ventes annuelles de 2,125 milliards de dollars et près de 1100 employés répartis dans neuf provinces canadiennes, Sollio Agriculture révèle sa nouvelle identité pour mieux soutenir les producteurs agricoles par le biais de ses réseaux de détaillants et ses 320 sites d’affaires.

« La Division agricole, ADN de notre mission, se modernise en se dotant ainsi d’un outil stratégique, soit une marque forte, afin de se démarquer dans un marché de plus en plus compétitif, caractérisé notamment par une vague de consolidations sans précédent dans le domaine agricole et agroalimentaire. Je souhaite bon succès à Sollio Agriculture », a déclaré Ghislain Gervais, président de La Coop fédérée.

« La marque Sollio Agriculture se veut une réponse aux défis des entrepreneurs agricoles qui évoluent dans un environnement toujours plus exigeant en raison des nombreux changements d’ordre économique, règlementaire, technologique, générationnel et climatique », déclare Sébastien Léveillé, vice-président exécutif de Sollio Agriculture.

Des partenariats locaux créateurs de richesse en région

Présente dans plus de 265 villages et villes du Canada, Sollio Agriculture possède un modèle d’affaires unique basé sur la création de partenariats avec des détaillants locaux qui assurent une proximité avec les producteurs agricoles.

« Nous sommes les seuls à avoir un modèle d’affaires qui fait prospérer l’entrepreneuriat agricole dans les régions. Nos partenariats avec des entreprises locales répondent aux besoins des fermes et génèrent de la richesse en milieu rural. Sollio Agriculture est vital pour assurer la croissance des écosystèmes économiques régionaux où les défis se multiplient avec la rareté de la main-d’œuvre », ajoute Sébastien Léveillé.

Des transactions et des projets qui génèrent de la croissance

Dans cette perspective, seulement dans la dernière année, Sollio Agriculture a fait de nombreuses transactions, notamment l’acquisition de Standard Nutrition Canada, une entreprise offrant des produits et services en nutrition animale située au Manitoba, l’acquisition des actifs de grains et d’intrants en productions végétales de Cargill en Ontario et un partenariat d’affaires avec Maizex, un leader canadien dans le secteur de la semence de maïs situé en Ontario, le tout représentant un investissement de 180 millions de dollars.

L’expansion de Sollio Agriculture se traduit également par une offre de service à valeur ajoutée par l’entremise de projets d’envergure. Parmi ceux-ci, la construction d’un terminal d’exportation de céréales et de grains dans le port de Québec, un investissement de 90 millions de dollars qui ouvrira de nouveaux marchés internationaux aux entreprises agricoles d’ici en leur permettant d’exporter leurs récoltes vers les États-Unis, le Mexique, l’Europe et l’Asie. Sollio Agriculture mettra aussi en service dès l’automne un nouvel élévateur à grain situé à Truro en Nouvelle-Écosse visant la distribution de protéines et de grains importés aux meuneries de la région. Un terminal est aussi en construction à Oshawa en Ontario et permettra d’exporter du grain vers l’Europe, l’Amérique centrale et les Caraïbes.

Sollio Agriculture déploie également sa plateforme numérique AgConnexion, un outil de gestion agricole innovateur et primé dans l’industrie. Après seulement quelques mois, ce sont des milliers de fermes connectées qui en bénéficient quotidiennement et quelques millions d’acres complètement cartographiés et numérisés.

image