25 juillet 2013
La facture
Par: Christian Vanasse
publicité

Incroyable. La mairesse de Mégantic, à bout de patience, doit envoyer une mise en demeure à la tristement célèbre compagnie ferroviaire Montreal Maine & Atlantic pour qu’elle paie ses équipes de nettoyage.

MMA manquait ainsi à sa plus élémentaire obligation, ramasser les pots cassés. Il faut aussi savoir que la petite compagnie, habituée à tourner les coins ronds et qui faisait sienne la doctrine économique du cheaper is better, n’est pas en grande santé financière et n’est assurée qu’à hauteur de 25 millions de dollars. Ça ne prendra pas la tête d’un finissant des HEC pour conclure que la facture finale sera ridiculement plus élevée et que MMA va probablement déclarer faillite avant la fin de l’année. Alors, qui paiera? Je vous donne un scoop. Vous. Nous. Tous les contribuables… sauf bien sûr les véritables responsables. Je disais incroyable au début… mais au fond, j’aurais dû dire banal. Ordinaire. Business as usual comme disent les Chinois et René Homier-Roy. On chiale souvent, parfois avec raison, sur la taille de l’État, ce gros tas qu’il faut mettre au régime. On vote pour des gens qui nous répètent à l’envi comment l’entreprise privée est supérieure au secteur public et que la réglementation c’est chiant, c’est contraignant et qu’il faut au contraire donner les coudées franches à ces formidables créateurs de richesse que sont les hommes d’affaires. Ainsi, on donnera toutes les possibilités à ces messieurs de faire ce qui leur plaît et d’empocher les profits de façon privée… jusqu’à ce que la compagnie se plante royalement. Et vers qui on se tournera alors? Vers ceux qui ont déjà sauvé les banques en 2008. Vous. Nous. L’État, c’est-à-dire nous tous. Et je vous offre un scoop. Qui va payer dans quelques années pour décontaminer l’Alberta? Ben oui… vous. Décidément, vous êtes très forts.

image