29 mars 2012
Championnat provincial de cheerleading
La FCQ a choisi Saint-Hyacinthe
Par: Maxime Desroches
De gauche à droite : Marc Daignault, représentant de la Banque Nationale, Gérard Boulonne, responsable des communications, Catherine Marois-Blanchet, directrice générale et André Beauregard, maire suppléant.

De gauche à droite : Marc Daignault, représentant de la Banque Nationale, Gérard Boulonne, responsable des communications, Catherine Marois-Blanchet, directrice générale et André Beauregard, maire suppléant.

La Fédération de Cheerleading du Québec a retenu Saint-Hyacinthe comme site de l’édition 2012 du championnat provincial de cheerleading Banque Nationale. Celui-ci se déroulera les 14 et 15 avril, au Centre des Congrès de l’Hôtel des Seigneurs, et sera ouvert au grand public.

publicité

L’annonce en a été faite coinjointement par la FCQ et la Ville de Saint-Hyacinthe lors d’un point de presse tenu lundi. On s’attend à une participation record pour cette quatrième édition, qui depuis 2009 avait choisi Montréal, Québec et Saint-Eustache pour y tenir cette compétition de grande envergure. Au total, plus de 5 000 athlètes de 222 équipes performeront dans les divisions civile et scolaire lors de cette compétition sanctionnée par Cheerleading Canada.

« La qualité des installations est l’un des facteurs ayant pesé lourd dans la balance dans notre choix de Saint-Hyacinthe comme site du championnat provincial. Elle était aussi un choix logique par sa centralité. On ne veut pas que le cheerleading soit associé uniquement aux grands centres urbains non plus », a mentionné la directrice générale de la FCQ, Catherine Marois-Blanchet.

Retombées économiques considérables

L’an dernier, on avait estimé à 10 000 spectateurs l’assistance du troisième championnat provincial. Les organisateurs se sont dits confiants de surpasser cette marque, d’autant plus qu’ils bénéficient d’un budget de plus de 400 000 $ afin d’en faire une fin de semaine inoubliable.

« La Ville de Saint-Hyacinthe est enchantée d’accueillir un tel événement. C’est une belle façon de couronner les sélections locales et régionales de toute la province. Il va sans dire qu’une compétition de cette envergure représente un apport économique important dans toute la région », a pour sa part souligné le maire suppléant, André Beauregard.De fait, les retombées économiques associées à la tenue de cette activité avoisinent le million de dollars, selon une étude MEETS réalisée en 2010.

Des routines d’une grande qualité

Puisque les équipes participantes ont été choisies en fonction de leurs prestations sur le circuit régional, le championnat québécois de cheerleading accueille la crème de son sport.

« Cet événement ne cesse de croître, non seulement en termes de participants, mais aussi au niveau des performances. Les gens assisteront à des routines d’une très grande qualité, lesquelles seront présentées en prélude du championnat canadien. Les troupes du Québec se distinguent toujours par leur orignalité », a rappelé Mme Marois-Blanchet.La journée de samedi sera consacrée aux compétitions du réseau civil et sera divisée en trois blocs horaire, soit de 9 h 30 à 12 h 30, de 14 h 30 à 16 h, et de 19 h à 21 h 30. Puis, dimanche seront présentées celles du réseau scolaire en deux blocs, soit de 11 h 30 à 14 h et de 16 h à 18 h 30.Il est possible de se procurer des billets au coût de 15 $ l’unité et par bloc en visitant le www.cheerleadingquebec.com Des forfaits sont également disponibles pour les gens qui désirent faire l’achat de billets pour plus d’un bloc horaire.

image