30 juin 2011
La Fête nationale tombe à l’eau
Par: Le Courrier

La pluie est venue à bout des célébrations prévues à l’arrière du Centre des arts Juliette-Lassonde. Après avoir attendu jusqu’à la dernière minute, les organisateurs de la Fête nationale ont dû se rendre à l’évidence et annuler les festivités.

Publicité
Activer le son

« On a décidé d’annuler à la toute fin, vers 21 h […] ça n’avait aucun sens! », affirme la présidente du comité organisateur de la fête nationale, Mélanie Rochefort. En début d’après-midi, l’organisation avait préalablement décommandé les feux d’artifice.

Avec un budget d’environ 50 000 $, la majorité de cet argent ne pourra être remboursé. « C’est sûr que les musiciens il faut les payer […] les feux, on paie une partie, il y a de l’organisation derrière ça surtout que c’est musical », explique Mme Rochefort. Le toit de la scène extérieure ne protégeait pas adéquatement les équipements électroniques pour que le spectacle ait lieu. Les vents ont poussé la pluie à l’intérieur, car le toit est situé trop haut pour bloquer les averses importantes.Stefie Shock est donc retourné chez lui sans se donner en spectacle. Par contre, les musiciens du groupe local, ne souhaitant pas repartir bredouilles, ont pris leur équipement et se sont déplacés au Zaricot, tout près du site. Ils ont invité les spectateurs à une prestation à l’abri de la pluie.« Ça fait partie des risques de faire un spectacle à l’extérieur, nos commanditaires le savent », d’ajouter Mme Rochefort. Elle affirme toutefois que le budget est en conséquence et que les revenus de la soirée (la vente de bière) ne sont jamais comptabilisés. La dernière fois que le spectacle de la Saint-Jean-Baptiste a été annulé remonte à il y a 10 ans.

image