30 juin 2016
La fin d’un chapitre pour Anthony Beauregard
Par: Maxime Prévost Durand
Repêché en 6e ronde par les Foreurs de Val-d’Or en 2012, Anthony Beauregard aura finalement disputé 254 parties dans l’uniforme vert et doré. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Repêché en 6e ronde par les Foreurs de Val-d’Or en 2012, Anthony Beauregard aura finalement disputé 254 parties dans l’uniforme vert et doré. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Après trois saisons passées avec les Foreurs de Val-d’Or, une participation à la Coupe Memorial et la conquête d’une Coupe du Président, Anthony Beauregard sort la tête haute de son stage junior au sein de la LHJMQ.

Ses statistiques lui ont permis de s’imposer au coeur de l’élite de la LHJMQ au cours des deux dernières saisons, alors qu’il a réussi à percer le top 15 des meilleurs pointeurs chaque fois. Cette saison, le jeune homme de 20 ans a même terminé le calendrier régulier au 5e rang de la ligue avec ses 93 points (30 buts et 63 aides) récoltés en 67 matchs.

Mais au-delà des chiffres, l’ancien des Gaulois du Collège Antoine-Girouard retient surtout de son stage junior l’évolution qu’il a connue sur la glace. « Du côté des points, on a pu voir une grosse évolution, mais j’ai surtout gagné beaucoup de maturité. Je suis fier de ce que j’ai accompli, de voir à quel point j’ai été capable de contribuer aux succès de l’équipe. »

Repêché en 6e ronde par les Foreurs en 2012, Beauregard avait choisi de rester dans les rangs midget AAA une saison de plus avec les Gaulois avant de faire le saut dans la LHJMQ, une décision qui lui a été bénéfique. « En revenant ici, je savais que Martin [Cadorette, l’entraîneur-chef] allait me donner beaucoup de temps de glace. J’avoue qu’il y a des moments où je me demandais si j’aurais dû faire le saut à 17 ans, mais en même temps ça m’a permis de gagner en confiance. Je crois que c’était la bonne chose à faire. »

Avec les Foreurs, le petit attaquant a fait la pluie et le beau temps en compagnie de ses fidèles compagnons de trio, Anthony Richard et Nicolas Aubé-Kubel. « Quand j’allais remplacer à 17 ans, Mario [Durocher, l’entraîneur-chef] me faisait déjà jouer avec eux. Puis, lorsque je suis arrivé avec l’équipe à 18 ans, il m’a tout de suite mis sur leur trio. On était trois jeunes, mais il a vu qu’on avait une belle chimie. On n’était pas la première ligne au début parce qu’il y avait les [Samuel] Henley, [Anthony] Mantha et [Louick] Marcotte, mais on amenait de la profondeur. On a toujours eu un rôle assez important au sein de l’équipe. »

Dès sa première saison complète avec les Foreurs, Anthony Beauregard a vécu l’expérience ultime de tout joueur junior : participer au tournoi de la Coupe Memorial. « Je me considère chanceux de l’avoir vécu à ma première année. On était un bon groupe de joueurs », se souvient-il.

Il aurait bien évidemment souhaité terminer sa carrière junior en retournant à ce grand rendez-vous canadien, mais les Foreurs ont été éliminés hâtivement ce printemps, dès le premier tour face à l’Armada de Blainville-Boisbriand. « Ça a été plus dur que je pensais, avoue-t-il. Depuis le début de l’année, on se voyait aller jusqu’au bout. »

Fidèle au poste

L’attaquant de 20 ans n’a raté qu’un seul match au cours de ses trois campagnes avec les Foreurs. C’était le 18 mars dernier, à Gatineau, lors de l’avant-dernier match de la saison, à l’aube des séries éliminatoires.

« Mario [Durocher, l’entraîneur-chef] voulait me reposer pour les séries. Pour les joueurs de 20 ans, c’est souvent ce qui arrive dans le junior, explique Beauregard. Ce n’est pas une chose que j’aime beaucoup [de devoir regarder l’action des estrades], j’aime mieux être dans l’action, mais on sait que les séries c’est difficile et la petite partie de repos a fait du bien. »

Anthony Beauregard détient la troisième plus longue séquence de parties consécutives disputées en saison régulière par un joueur dans tout le circuit Courteau avec 202 matchs. Il pointe aussi au troisième rang du livre des records de la ligue au chapitre des buts gagnants, lui qui a donné la victoire à son équipe à 15 reprises. Au total, il a disputé 254 parties avec les Foreurs de Val-d’Or et a comptabilisé 81 buts et 173 mentions d’aide, pour un total de 254 points.

image