29 avril 2021
La fin pour le Salon des métiers d’art de Saint-Hyacinthe après 40 éditions
Par: Maxime Prévost Durand

Avec un nombre d’artisans et de visiteurs en constante baisse depuis quelques années, le comité organisateur du Salon des métiers d’art de Saint-Hyacinthe a pris la décision de cesser ses activités. Photothèque | Le Courrier ©

Le Salon des métiers d’art de Saint-Hyacinthe était un rendez-vous devenu incontournable pour les amateurs d’objets uniques créés à la main par des artisans. Photothèque | Le Courrier ©

Il n’y aura jamais plus de Salon des métiers d’art à Saint-Hyacinthe. Après avoir tenu sa 40e édition en 2019 et avoir dû faire l’impasse sur 2020 en raison de la pandémie, l’organisation a décidé de mettre un terme à ses activités.

Publicité
Activer le son

Plusieurs raisons ont mené à cette décision, a expliqué la présidente du comité organisateur, Mireille Lynch, en entrevue au COURRIER. Elle cite notamment le manque de relève au sein du comité organisateur, la baisse constante d’achalandage et d’artisans participant au rendez-vous, de même que la succession d’éditions déficitaires dans les dernières années.

Le contexte de pandémie n’a pas été un facteur déterminant, même s’il « a poussé un peu plus [l’organisation] à prendre [cette décision] », a indiqué Mme Lynch.

« Ce n’est pas nouveau que l’on pense à arrêter. Les artisans nous disaient que c’était trop long, trop cher et qu’il n’y avait pas assez de monde. On aurait peut-être eu à prendre la même décision sans la pandémie », a-t-elle poursuivi.

Il faut dire que la façon de consommer ces produits et la manière de les vendre ont changé dans les dernières années, a fait remarquer Mme Lynch. « Il y a d’autres avenues pour les artisans de montrer leurs produits, qui sont moins coûteuses que ce qu’on offre, par exemple une plateforme sur Internet. »

Traditionnellement présenté à l’automne, le Salon des métiers d’art de Saint-Hyacinthe s’est longtemps tenu à l’Hôtel des Seigneurs avant de transférer ses activités au Pavillon La Coop, à Espace Saint-Hyacinthe, ces dernières années.

Malgré des baisses enregistrées sur la plupart des indicateurs dans les dernières années, le rendez-vous avait réussi à garder le cap grâce à un coussin financier accumulé au fil du temps. Ce n’était toutefois qu’une question de temps avant que ce bas de laine soit épuisé.

Pour son 40e anniversaire, le Salon des métiers d’art de Saint-Hyacinthe avait réussi à réunir qu’une soixantaine d’artisans. « On a eu un certain succès, mais encore là, on a eu moins de visiteurs », a soutenu Mme Lynch.

N’eût été la pandémie, qui a finalement forcé l’annulation de l’édition 2020, le nombre d’artisans aurait de nouveau diminué alors qu’à peine un peu plus d’une quarantaine avait signalé leur intention de participer au rendez-vous.

De plus, trois membres du comité organisateur, dont Mireille Lynch, souhaitaient céder leur place à d’autres, mais il n’y avait aucune relève pour reprendre les rênes de l’événement, a souligné la présidente de l’organisation.

« Ce n’est pas une décision facile [de cesser les activités], mais on s’était fait à l’idée depuis quelques années déjà », a conclu Mireille Lynch, sereine.

image