20 décembre 2012
La folie
Par: Martin Bourassa
Publicité
Activer le son

Mon fils de 11 ans n’est pas tombé loin de l’arbre. Il est curieux comme son père, sensible et se pose toujours plein de questions.

Il lit Le Courrier, feuillette le Journal de Montréal, écoute en ma compagnie les bulletins de nouvelles et a toujours préféré de loin écouter en boucle les nouvelles du sport que d’écouter les émissions pour enfants le matin.Il rêve d’ailleurs de devenir journaliste des sports au COURRIER de Saint-Hyacinthe depuis qu’il a compris que l’on pouvait être payé pour assister à des matchs de hockey et pour se rendre dans le vestiaire des Gaulois du Collège Antoine-Girouard.Tout ça pour dire que ce fils curieux aime bien discuter avec moi de l’actualité maskoutaine et de toutes les autres nouvelles qui retiennent son attention.Il pose beaucoup de questions, et elles ne sont jamais anodines croyez-moi.Souvent, ces questionnements sous forme de confidences surviennent quand je vais le border et que je m’allonge quelques minutes à ses côtés.La semaine dernière, il voulait savoir ce qui pouvait pousser une maman à tuer ses trois enfants. Vous dire à quel point j’aurais préféré une question sur le conflit dans la Ligue nationale de hockey ou sur le Parti québécois…Mais bon, la question sur le drame de Drummondville méritait d’être posée, bien que la réponse n’est pas évidente du tout à donner à un enfant de 11 ans.La détresse extrême, la maladie, la folie, un mélange de tous ces ingrédients mon grand. Allez savoir. Comme adulte, on peine à comprendre, alors de là à expliquer tout ça. Je redoute maintenant, car je sais qu’elles viendront, ses prochaines questions.Pourquoi a-t-on relâché aussi rapidement un papa qui a tué ses deux enfants et surtout pourquoi un homme aux États-Unis a tué 20 innocents enfants et des enseignants dans une école primaire? Au précédent cocktail, il faut ajouter l’accès trop facile aux armes.Mais quand même, la folie meurtrière commence à avoir le dos large pas mal. Je suis à court d’explications et je m’entends déjà radoter.Dure époque pour être parent ne trouvez-vous pas?

M.B.

image