3 janvier 2019
Programme de bourses MJP Lassonde
La Fondation Honoré-Mercier remet 20 000 $ en bourses
Par: Benoît Lapierre

Le président de la Fondation Honoré-Mercier, Dr Gilles Brien, et Dre Jocelyne Bonin, du GMF-U Richelieu-Yamaska, entourent ici Dr Jean-François Clément et Dre Sandrine Langevin, qui ont obtenu les bourses 2018 du Programme d’excellence MJP Lassonde. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Grâce au Programme de bourses d’excellence MJP Lassonde destiné à l’enseignement et au soutien de la médecine familiale, la Fondation Honoré-Mercier a procédé tout récemment à la remise de deux bourses de 10 000 $ qui permettront de financer deux autres projets de recherche.

publicité

Ce programme a pu être créé en 2016 grâce à un don initial de 300 000 $ des frères Michel Lassonde, ancien juge à la Cour du Québec, Jean Lassonde, chirurgien retraité, et Pierre Lassonde, homme d’affaires aujourd’hui milliardaire. Ces trois philanthropes originaires de Saint-Hyacinthe souhaitaient soutenir l’enseignement et le développement de la pratique au sein du Groupe de médecine familiale universitaire Richelieu-Yamaska, affilié à l’Université de Sherbrooke (GMF-U Richelieu-Yamaska).

Une première bourse de 10 000 $, une somme obtenue à même les intérêts générés par le fonds, a été octroyée en 2016 à l’équipe du Dr Jean-François Clément pour l’achat d’une sonde échographique. Elle est maintenant utilisée dans l’enseignement musculosquelettique aux résidents du GMF-U Richelieu-Yamaska, notamment dans l’apprentissage des techniques d’infiltration.

Le Dr Clément s’est à nouveau qualifié en 2018 pour l’obtention d’une nouvelle bourse de 10 000 $. Il l’emploiera cette fois à la création de capsules vidéo de formation sur l’examen locomoteur par échographie.

L’autre bourse de 10 000 $ a été attribuée à l’équipe des Dres Geneviève Fontaine et Sandrine Langevin, dont le projet de recherche porte sur la prescription adéquate d’un arrêt de travail. Elles se pencheront sur la standardisation de l’octroi des billets médicaux d’absence au travail et du suivi de ces dossiers en médecine familiale.

En l’absence de leur frère Pierre, qui réside à Toronto et qui n’a pu se joindre à eux, Michel et Jean Lassonde se sont dits très heureux de la mise en place d’un programme de bourses qui donne de bons résultats. « De voir ce qu’on peut produire avec un peu de générosité, c’est très encourageant », a lancé le Dr Lassonde après la présentation des retombées de la bourse 2016.

Par ailleurs, Anik Armand, gestionnaire de portefeuille chez Valeurs mobilières Desjardins, a profité de la cérémonie de remise des bourses à l’auditorium de l’hôpital pour annoncer que son équipe allait injecter 50 000 $ dans le Programme de bourses MJP Lassonde. Ce montant sera doublé par une autre contribution de 50 000 $, provenant cette fois de la Fondation Honoré-Mercier, a annoncé après elle le président de la Fondation, Dr Gilles Brien.

De plus, quelques jours après la remise des bourses, les frères Lassonde ont confirmé qu’ils ajoutaient eux aussi 50 000 $ au Fonds de bourses d’excellence, ce qui porte sa valeur totale à 550 000 $.

image