30 janvier 2014
4 e édition de la Fine Tablée Centraide
La gastronomie canadienne en sept temps
Par: Le Courrier
À l'arrière : Pierre Deslandes, propriétaire du Club de golf La Providence, Daniel Laplante, directeur général de Centraide Richelieu-Yamaska, Danny Laroche, président du Réseau Références Maska. À l'avant : Éric Dumouchel et Marie-Claude Baril, propriétaires de Baril Ford Lincoln, Pierre Piché, président bénévole du CA de Centraide Richelieu-Yamaska et Véronique Prévost, chef exécutive de l'Empanaché.

À l'arrière : Pierre Deslandes, propriétaire du Club de golf La Providence, Daniel Laplante, directeur général de Centraide Richelieu-Yamaska, Danny Laroche, président du Réseau Références Maska. À l'avant : Éric Dumouchel et Marie-Claude Baril, propriétaires de Baril Ford Lincoln, Pierre Piché, président bénévole du CA de Centraide Richelieu-Yamaska et Véronique Prévost, chef exécutive de l'Empanaché.

Le plus grand défi de Pierre Deslandes fut de déterminer comment se définissait la gastronomie canadienne, le thème choisi pour la 4 e édition de la Fine Tablée Centraide. La soirée caritative, tenue le 26 février au Club de golf La Providence, mettra en vedette le fruit de ses savoureuses recherches.

Publicité
Activer le son

Aidé de la chef exécutive du restaurant l’Empanaché, Véronique Prévost, le propriétaire du Club de golf La Providence a choisi comme pièce maîtresse le filet mignon Angus autour duquel graviteront tartare de bison, chaudrée de palourdes, fromages québécois et autres délices canadiens. Bières, vins et cidres, dont les accords mets et vins ont été suggérés par la sommelière du Courrier de Saint-Hyacinthe, Hélène Dion, complèteront le souper sept services.

« La thématique canadienne m’emballait puisque l’agriculture fait partie de mon bagage en tant qu’agronome. J’ai aussi eu la chance de visiter des vignobles canadiens incroyables », a indiqué Pierre Deslandes. L’objectif financier de cette activité organisée par le Réseau Références Maska est fixé à 25 000 $. Les fonds amassés seront redistribués à Centraide Richelieu-Yamaska (CRY), un organisme qui s’investit dans la communauté maskoutaine depuis près de 60 ans. « Ce partenariat permet à CRY d’avoir une visibilité et un rayonnement au sein de toute la communauté de gens d’affaires de la région maskoutaine. Ceci démontre une préoccupation à venir en aide aux personnes d’ici qui vivent des difficultés », a souligné le directeur général de CRY, Daniel Laplante. L’ancien président d’honneur, Jonathan Robin, a cédé sa place à de nouveaux représentants. Pour Marie-Claude Baril et Éric Dumouchel, le couple propriétaire du concessionnaire Baril Ford Lincoln, ce mandat sera l’occasion de « faire une différence » dans la communauté. « Nous sommes souvent sollicités pour des commandites et puisque Centraide redonne à de nombreux organismes maskoutains, nous nous sommes dit que ce serait l’occasion de s’impliquer », ont expliqué Mme Baril et M. Dumouchel. Les billets, au coût de 125 $ chacun, sont disponibles en contactant Centraide Richelieu-Yamaska par téléphone au 450 773-6679 ou encore par courriel à l’adresse bureau@centraidery.org

image