1 mars 2018
Film voyage
La grande traversée, dans la caméra de Christopher Leduc
Par: Maxime Prévost Durand
La famille Leduc a fait appel aux services d’un skipper professionnel, Bernard Lamonde, pour sa grande traversée de l’océan Atlantique. Photo Courtoisie

La famille Leduc a fait appel aux services d’un skipper professionnel, Bernard Lamonde, pour sa grande traversée de l’océan Atlantique. Photo Courtoisie

Le producteur maskoutain Christopher Leduc a suivi l’équipage composé de ses parents et de sa sœur, qui traversait l’océan Atlantique en voilier, pour en faire un film de voyage.  Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Le producteur maskoutain Christopher Leduc a suivi l’équipage composé de ses parents et de sa sœur, qui traversait l’océan Atlantique en voilier, pour en faire un film de voyage. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Le producteur maskoutain Christopher Leduc a dévoilé dans les dernières semaines son premier film de voyage, Traversée de l’Atlantique : Par îles, côtes et mer, un projet qui lui a permis de suivre l’épopée d’un équipage téméraire qui désirait traverser l’océan Atlantique en voilier.

Publicité
Activer le son

Cet équipage, il le connaît bien puisqu’il s’agit de ses parents, Luc Leduc et France Gaucher, ainsi que sa sœur Chloé. Le trio s’est lancé dans cette folle aventure en compagnie du capitaine Bernard Lamonde, avec l’ambition de parcourir en deux mois l’océan Atlantique à bord d’un catamaran.

« C’était la première fois qu’ils partaient en voilier, a raconté Christopher lors de la première du film, au Cinéma St-Hyacinthe. Ils ont fait le parcours inverse. Habituellement, tu t’assures de bien maîtriser les voiles, mais ils ont décidé d’affronter l’Atlantique en partant. Pour cette raison, ils ont engagé un skipper professionnel pour les aider. »

Celui qui dirige sa propre boîte, CL Productions, s’est joint à l’aventure dans le but d’en faire un film de voyage. « Je ne voulais pas juste filmer pour le fun et que ça tourne en film de famille. C’était important de différencier les deux pour aller à un niveau plus haut. »

Passeport pour le monde a d’ailleurs décidé de devenir le diffuseur du film, permettant sa projection dans 110 cinémas et 90 villes partout au Canada. Lors de son lancement à Saint-Hyacinthe, pas moins de trois salles ont projeté Traversée de l’Atlantique : Par îles, côtes et mer.

À travers le film, on peut suivre chacune des étapes du projet de la famille Leduc, de la prise de possession du bateau à Larochelle, en France, aux escales en Espagne et au Portugal, jusqu’à leur destination ultime à l’Île Saint-Martin, dans les Antilles françaises.

Christopher a capté les images de la France jusqu’au Portugal, mais a dû revenir au Québec pour remplir ses engagements professionnels. Sa sœur Chloé a pris le relais derrière la caméra pour la grande traversée, du Portugal à l’île Saint-Martin.

Le voyage de la famille Leduc devait se terminer avec la projection du film à Saint-Hyacinthe, mais l’équipage n’a pas réussi à revenir à temps pour la première. « Le bateau a subi des dommages en passant dans l’ouragan Irma, a raconté Christopher, qui est retourné saisir de nouvelles images pour raconter cette péripétie. Ils sont toujours là-bas, ils sont en train de fixer le bateau. Ils ont d’ailleurs reçu le mat aujourd’hui [le 12 février]. »

Christopher Leduc est heureux du résultat de ce premier film, produit en collaboration avec NV Production et Les 4 Voiles. « Personne dans l’équipe n’avait déjà travaillé sur un film de cette envergure. On est fier de ce que ça a donné. »

Surtout spécialisé dans les vidéos corporatives et la télévision communautaire avec les Productions CL, en plus d’être caméraman de matchs de la LNH pour le compte de TVA Sports, le Maskoutain de 21 ans aimerait d’ailleurs produire d’autres films de voyage. « On a déjà des pourparlers pour d’autres projets. Le film est aussi un domaine qui m’intéresse, même si je sais que c’est assez restreint », conclut-il.

image