12 septembre 2013
Rue des Seigneurs Est
La guerre aux camions reprend
Par: Le Courrier
Pour les membres du comité de sécurité de la rue des Seigneurs Est, Andrée Corbeil (gauche) et Diane Laflamme (droite), le camionnage excessif doit cesser rapidement.

Pour les membres du comité de sécurité de la rue des Seigneurs Est, Andrée Corbeil (gauche) et Diane Laflamme (droite), le camionnage excessif doit cesser rapidement.

Malgré la résolution votée par les élus et les demandes répétées au ministère des Transports, les solutions concernant la circulation intensive des camions sur la rue des Seigneurs Est – la route 224 – tardent à venir, au grand dam des résidents du secteur.

Pour cette raison, le comité de sécurité de la rue des Seigneurs Est, formé en août 2012 par des citoyens de Sainte-Rosalie, se fera entendre à nouveau lors de la prochaine séance municipale.

Depuis un an, le comité a formulé diverses demandes aux élus. En octobre 2012, ses membres ont d’ailleurs déposé une pétition comprenant 281 signatures de résidents se plaignant de la circulation lourde sur leur rue. Au conseil suivant, les élus municipaux avaient alors adopté une résolution demandant l’intervention du député Émilien Pelletier auprès du ministère des Transports dans la planification d’une voie de contournement reliant les routes 235, 137 et 235 jusqu’à l’autoroute 20. Or, le comité soutient que, depuis cette résolution, les actions se font toujours attendre.« Nous aimerions que le fond de la rue soit refait avant d’être surfacée, mais les finances publiques ne le permettent pas. Nous demandons une meilleure signalisation pour la sécurité des enfants, mais cela aussi prend beaucoup de temps. Même chose pour la réduction de la vitesse à 50 km/h sur toute la rue. Nous avons l’impression que les demandes tombent parfois entre deux chaises », avance Andrée Corbeil, membre du comité de sécurité.Selon le député Pelletier, l’asphaltage de la rue des Seigneurs Est devrait être réalisé au cours de l’automne. Consciente que le projet de voie de contournement s’échelonnera sur plusieurs années, Mme Corbeil et ses collègues ont envisagé une solution moins coûteuse et déjà en place. « En 2009, la circulation avait été déviée de la rue des Seigneurs Est durant quatre mois lors du réaménagement du ponceau près de l’église. Les véhicules lourds empruntaient alors la route 116 pour accéder à l’autoroute. Les villageois avaient retrouvé une qualité de vie et les camionneurs se rendaient à destination. Donc, pourquoi aménager une voie de contournement alors que ce chemin règlerait le problème? », s’interroge celle qui réside depuis 32 ans sur la rue. D’après Diane Laflamme, aussi membre du regroupement citoyen, les nombreux passages de véhicules lourds provoquent des fissures dans les fondations de sa propriété, en plus de perturber la tranquillité du voisinage. « J’ai investi plusieurs milliers de dollars pour assurer l’entretien de ma maison à cause des vibrations produites par les camions et l’été, je dois garder mes fenêtres fermées, sinon le bruit est incessant », dénonce-t-elle. À la suite d’une étude menée par la Ville sur le débit véhiculaire de la rue des Seigneurs Est en septembre 2012, il a été démontré que pas moins de 517 camions et semi-remorques empruntaient cette voie chaque jour. Sur un trafic journalier évalué à 4 600 véhicules, les véhicules lourds représentaient 11 % de la circulation totale.

image