14 avril 2016
La Journée P’tite Italie bat des records
Par: Le Courrier
De gauche à droite, à l’avant, Clode-Hélène Lorain, Kelly Pereira, Christiane Goyette, Fabien Fontaine, Isabelle Théroux, André Fortier, Louise Potvin et Gérard Leblanc. À l’arrière, Jonathan ­Fréchette, Jean-Guy Brillon, Rémy Blais, Dave Dion, Lise Benoit, Nellie Robin, Anne Hamon et le Dr Gilles Brien.

De gauche à droite, à l’avant, Clode-Hélène Lorain, Kelly Pereira, Christiane Goyette, Fabien Fontaine, Isabelle Théroux, André Fortier, Louise Potvin et Gérard Leblanc. À l’arrière, Jonathan ­Fréchette, Jean-Guy Brillon, Rémy Blais, Dave Dion, Lise Benoit, Nellie Robin, Anne Hamon et le Dr Gilles Brien.

Le 8 avril avait lieu la 8

Publicité
Activer le son

Présidé cette année par Fabien Fontaine, président-directeur général de Délimax Veaux Lourds, l’activité aura atteint un résultat record en amassant 100 200 $. Plus de 900 personnes ont assisté à cette journée à thématique italienne au Club de golf Saint-Hyacinthe.

« Je suis très fier d’avoir participé à la mise sur pied de cet événement pour la Fondation Honoré-Mercier. Je suis ­d’autant plus convaincu de mon engagement et de celui de Délimax envers la cause de notre hôpital, puisque ce ­dernier a récemment reçu d’Agrément Canada, une note d’évaluation de ses pratiques de 98 %. Un résultat dont il peut être fier et qui s’avère stimulant pour les donateurs qui soutiennent annuellement la Fondation Honoré-Mercier », a expliqué M. Fontaine.

Les fonds amassés seront dédiés à l’un des objectifs de la campagne ­annuelle de la Fondation Honoré-­Mercier ayant pour but d’équiper les chambres du Service de pédiatrie de l’Hôpital Honoré-Mercier d’un système de télémétrie et de moniteurs cardiorespiratoires qui ­permettront la cohabitation des bébés prématurés ou malades, dans la chambre d’hôpital de leur maman. L’acquisition de ces équipements fera de l’Hôpital ­Honoré-Mercier l’un des premiers ­hôpitaux de la province à disposer de ce service, permettant de réunir le nouveau-né avec sa famille plutôt que d’être hospitalisé à la pouponnière.

image