7 janvier 2016
La liberté 55 de Lyne Rheault
Par: Alice De guise
L’exposition Métamorphose de Lyne Rheault sera présentée du 7 au 26 janvier à la bibliothèque de T.-A. Saint-Germain. Le vernissage aura lieu le 9 janvier de 13 h à 16 h.  Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

L’exposition Métamorphose de Lyne Rheault sera présentée du 7 au 26 janvier à la bibliothèque de T.-A. Saint-Germain. Le vernissage aura lieu le 9 janvier de 13 h à 16 h. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Harmonie colorée de Lyne Rheault, artiste peintre.

Harmonie colorée de Lyne Rheault, artiste peintre.

C’est autour du thème de la ­métamorphose que Lyne Rheault, invite les Maskoutains à venir découvrir son travail d’artiste peintre. En tout,

publicité

La métamorphose de Lyne Rheault a ­débuté en 2014 alors qu’elle se remettait d’un accident de moto survenu en 2008. « J’ai eu un très gros accident de moto en 2008. J’ai dû subir cinq opérations ­majeures comportant des greffes de ­métal. Cet incident m’a fait remettre toute ma vie en perspective. La convalescence a été extrêmement longue. ­Cependant, avec le recul je la vois ­positivement. C’est une véritable ­métamorphose », explique Lyne Rheault.

Depuis son enfance, Lyne Rheault ­possède un réel potentiel artistique. Elle se démarquait des autres élèves de sa classe. Cependant, ce n’est que plusieurs années plus tard qu’elle s’y est remise ­sérieusement. Elle a donc fait des démarches dans une école pour apprendre les techniques de la peinture à l’huile.

À travers son cheminement, elle a ­également suivi une session au Cégep de Joliette pour acquérir des connaissances en organisation picturale et en montage d’exposition. Depuis 1990, l’artiste peintre réside à Saint-Hyacinthe.

Les anges ainsi que les papillons sont des métaphores utilisées à répétition dans ses toiles. « Je crois avoir vu des anges lors de mon accident. Ils font partie de ma métamorphose. Mes trois enfants sont aussi des anges pour moi, c’est ­pourquoi on en retrouve beaucoup dans mon travail. Le papillon représente ­comment je me sens actuellement. Il incarne la métamorphose. Il est libéré de son cocon et en ressort grandi et plus beau que jamais », souligne-t-elle.

La liberté 55 pour Lyne, c’est d’être une artiste à temps plein. Pour elle, avoir 55 ans, c’est être libérée de son rôle de mère monoparentale et de penser à elle. Elle a pris son envol et se consacre corps et âme à la peinture depuis 2014.

« J’ai développé une technique bien à moi. J’utilise un mélange de matériel pour faire mes toiles. J’utilise la peinture à l’huile, mais aussi de la peinture à ­vitraux. Le fini est différent. J’ai désormais ma palette de couleurs. Elle est ­composée des sept ­couleurs des sept chakras. C’est un ­véritable accomplissement pour moi. Les prochaines toiles seront différentes de celles-ci. Je crois que ma métamorphose est complétée. Je peux passer à autre chose et assumer complètement qui je suis », conclut-elle.

image