6 juillet 2017
La librairie Daigneault fermera ses portes après la vente trottoir 
Par: Jean-Luc Lorry
La librairie Daigneault accueillera ses derniers clients le dimanche 16 juillet.  Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

La librairie Daigneault accueillera ses derniers clients le dimanche 16 juillet. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

La prochaine édition de la vente trottoir au centre-ville sera la dernière pour la librairie Daigneault. Ses propriétaires, Pierre Bienvenue et Dominique St-Jean, ont décidé d’écrire le dernier chapitre de leur commerce qui fermera définitivement ses portes le dimanche 16 juillet.

publicité

Cet arrêt des opérations est loin d’être synonyme de retraite pour le couple. « Nous remercions notre clientèle pour leur fidélité depuis 26 ans. Ma conjointe et moi avons un nouveau projet commercial à la même adresse qui je crois est fort attendu au centre-ville », indique en entrevue au COURRIER Pierre Bienvenue. Ce projet graviterait autour du secteur de la quincaillerie.

Comme libraire indépendant, ce commerçant a dû composer avec la concurrence du géant américain de la vente en ligne Amazon. 

Celui-ci a constaté également que la clientèle a changé au fil des années. « Les jeunes ne lisent plus. Nous vendons plus de livres à des grands-parents qui les offrent par la suite à leurs petits-enfants », observe M. Bienvenue.

Vente de fermeture

Durant la traditionnelle chasse aux aubaines qui se tiendra du mercredi 12 au dimanche 16 juillet, la librairie Daigneault tiendra une vente de fermeture. 

L’ensemble de l’inventaire incluant les présentoirs, meubles et accessoires sera offert à moitié prix. 

La librairie Daigneault a été fondée en 1977 sur la rue Mondor. Pierre Bienvenue et Dominique St-Jean en sont devenus propriétaires en 1991. Cinq ans plus tard, ce commerce a déménagé dans un édifice situé sur la rue des Cascades.

Selon le site Internet du Centre d’histoire de Saint-Hyacinthe, avant qu’une librairie-papeterie n’ouvre ses portes à cet emplacement, l’immeuble commercial a abrité successivement le magasin Cusson Clothing, une succursale de United store of Canada et le marchand de chaussures Yolise.

image